.:.Chronique.:.

Pochette

Ordo Rosarius Equlibrio

C.C.C.P. [Cocktails, Carnage, Crucifixion & Pornography]

[Out of Line::2012]

Initialement paru sur Cold Meat Industry en 2003, c'est le label allemand Out of Line qui s'est chargé de rééditer (chose qui leur arrive souvent soit dit en passant) ce Cocktails, Carnage, Crucifixion & Pornography, connu aussi sous l'acronyme C.C.C.P., avec quelques titres en bonus. Loué soit Out of Line. Oui, parce que Ordo Rosarius Equilibrio ce n'est pas n'importe quoi dans le monde du néo-folk et du dark ambient. Issu de Archon Satani, Thomas Pettersson fonde avec Chelsea Krook la formation Ordo Equilibrio. Trois album plus tard, Chelsea Krook quitte le navire pour laisser la place à Rose-Marie Larsen. Un changement qui entraîne également celui du nom du groupe qui s'appelle désormais Ordo Rosarius Equilibrio. C.C.C.P est le troisième album de l'ère Pettersson/Larsen mais sûrement l'un des plus intéressant. Il est celui qui est sans doute le plus maîtrisé par rapport à ses deux prédécesseurs et qui offre une assise plus solide. Pourtant, Ordo Rosarius Equilibrio n'est pas le groupe le plus original qu'on ait eu à entendre dans le milieux. Le duo reprend peu ou prou les mêmes recettes qui découlent généralement de Death in June. C'est un mal, d'ailleurs, quasi généralisé pour qui veut s'essayer au folk apocalyptique. On y trouve toujours peu ou prou les mêmes pré-requis, les mêmes couleurs sonores mais Ordo Rosarius Equilibrio fait sûrement parti des plus doués de sa génération. Bien sur le chant monocorde de Thomas Pettersson est en somme des plus classique et les intonations néo-folk et les séquences martiales sont celles que l'ont peut retrouver partout ailleurs. Mais le tour de force du duo réside dans des morceaux qui ne restent jamais les deux pieds dans le même sabot. Malgré une fausse nonchalance, on trouve chez eux beaucoup de nuances, ouvrant des espaces que d'autres, trop frileux, n'osent pas pénétrer. Au-delà d'un mysticisme noir et d'une posture à la limite du psycho-rigide, Ordo Rosarius Equilibrio est un vrai groupe décadent qui allie l'idée d'un péché originel et une forme de sadisme quasi magique qui tend vers des plaisirs noirs éternels. Ce disque est sans doute un voyage vers les bas-fonds mais on y va avec l'assurance d'y trouver une certaine forme de lumière. Là réside le paradoxe de ces suédois.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 17-02-2013

A voir également :

http://www.ordo-rosarius-equilibrio.net/

?>