.:.Chronique.:.

Pochette

Mohawk Lodge, The

Damaged Goods

[White Whale Records::2012]

|01 Howling at the Moon|02 Wild Dogs|03 I Light You Up|04 U Sing Your Love|05 Damaged Goods|06 Hard Love|07 Believe in Love|08 Gold Rivers|09 Voodoo|10 1,000 Violins|

The Mohawk Lodge est un groupe dont Ryder Havdale est le seul membre permanent. C'est sa chose, sa création (tout comme le label White Whale) les autres musiciens vont et viennent au gré de ses désirs. Pourtant, pour Damaged Goods, notre homme a conservé le line-up de la tournée européenne pour enregistrer ce disque à savoir Eamon McGrath, Peter Dreimanis, Danny Miles et Clay Jones. Et puis, bon, ça tombait bien, ce sont des gens qui gravitent plus ou moins autour du label. On savait donc où les chercher. Mais, ce n'était sans doute pas assez pour Ryder Havdale puisque d'autres artistes sont venus porter une aide non négligeable pour ce quatrième album. Bon, fallait-il autant de monde pour un tel résultat ? Ce n'est pas certain mais les faits sont là. Une ribambelle de gens pour un disque qui est tout à fait honnête mais pas spécialement grandiose. Si on aime l'americana, celle de Neil Young, de Bruce Springsteen (références que Havdale ne peut pas renier puisqu'il les cite à longueur de temps avec Fugazi et Swervedriver) et qui trouve son prolongement chez Will Oldham, on ne pourra être qu'enchanté par la performance de The Mohawk Lodge. Il est certain que tout cela est très bien exécuté, que le song writing est tout à fait intelligent et bien senti mais il faut rester réaliste car Damaged Goods n'a pas la prétention d'être au-dessus du lot. Ce disque reste dans ce qui est devenu une tradition moderne de l'americana, sans en rajouter mais aussi sans démériter. C'est dire si on devient exigeant. Ce qui nous aurait paru être un très bon cru il y a quelques années nous apparaît être tout à fait normal aujourd'hui. The Mohawk Lodge n'échappe pas à la règle. Mais qu'on ne se méprenne pas, Damaged Goods est un bon album dont les chansons restent facilement ancrées dans notre esprit. C'est le signe que Havdale et ses comparses ont touché juste. Il reste que cela n'a pas forcément l'éclat que cela aurait pu avoir. Havdale est un bon élève, plutôt dans les premiers de la classe mais il n'est pas encore passé maître. Cela viendra sûrement.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 07-02-2013

A voir également :

http://themohawklodge.bandcamp.com/album/damaged-goods

?>