.:.Chronique.:.

Pochette

KEN Mode

Venerable

[Throatruiner::2012]

|01 Book of Muscle|02 Obeying the Iron Will...|03 Batholith|04 The Irate Jumbuck|05 A Wicked Pike|06 Flight of the Echo Hawk|07 Never Was|08 The Ugliest Happy You've Ever Seen|09 Terrify the Animals|10 Mako Shark|

Alors que KEN Mode va bientôt sortir son prochain album, Entrench, au mois de mars prochain sur Season of Mist, Venerable, leur précédent disque, aura bien mis du temps à venir jusqu'à nous. D'abord paru chez les américains de Init en 2001, Venerable connaîtra une autre édition chez Profound Lore. Mais il aura fallu plus d'une année pour qu'il atterrisse dans l'hexagone grâce au label Throatruiner qui l'a réédité dans une version vinyle colorée d'une belle classe. Cependant, ce qui compte vraiment c'est bien ce qu'il y a sur le disque et non son aspect extérieur même si cela n'a rien de désagréable. Ainsi, le contenu de ce quatrième album aura plus retenu l'attention qu'un nouvel artwork appréciable. En effet, KEN Mode, même s'ils ne font pas l'unanimité, est une formation qui, quoi qu'il arrive, reste impressionnante. Et sur Venerable cela se ressent aisément. Il faut dire aussi que ce disque entérine une nouvelle mouture du groupe. Si le noyau dur est toujours formé par les frères Matthewson, KEN Mode accueille en son sein une nouvelle bassiste en la personne de Thérèse Lanz. Une de plus serait-on tenté de dire puisqu'elle est la cinquième a tenir ce depuis les débuts du groupe. Est-ce que cela pose un problème particulier ? Manifestement non car Venerable est bien cette épreuve de force que tout le monde pouvait attendre.

Dès lors, il n'était pas question pour le groupe de lever le pied ou de faire les choses à moitié. Un changement de line-up ne doit pas changer les bonnes habitudes. Incisif, brutal et percutant le sludge/post-hardcore de KEN Mode ne fait sûrement pas dans la dentelle mais il est plus tranchant que des lames de rasoir trop bien affûtées. Certes, dans le fonds, le contenu de cet album n'est pas spécialement original mais il développe un peu plus que l'essentiel requis. Il n'est pourtant pas question de se répéter ni de jouer la sécurité. Ici, la prise de risque est maximum et elle est sans concessions. Le trio est donc sur la bonne voie, celle, en tout cas, qui a toujours été la sienne. Venerable n'est donc ni meilleur ni en dessous de ses prédécesseurs, il ne fait que poursuivre dans une saine urgence ce qui avait été fait auparavant. KEN Mode ne prend pas de gants mais n'est pas exempt de nuances dans ses déflagrations sonores. C'est ce qui fait que Venerable n'est pas aussi frontal que cela et que son écoute doit être attentionnée. Mais comme rien n'est jamais simple, appréhender ce disque comme une sucrerie ou comme un amateur de musique pour maison de retraite n'est pas la meilleure solution. Pour accueillir Venerable, il vaut mieux être solidement armé.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 06-02-2013

A voir également :

http://kenmode.bandcamp.com/

?>