.:.Chronique.:.

Pochette

O.Children

Apnea

[Deadly People::2012]

|01 Holy Wood|02 The Realest|03 Red Like Fire|04 Oceanside|05 PT Cruiser|06 I Know (You Live Me)|07 Yours For You|08 H8 City|09 Swim|10 Solid Eyes|11 Chimera|

C'est curieux quand même. Alors qu'Interpol est un groupe en sursis qui ne convainc plus grand monde au point qu'on finit presque par oublier qu'ils ont existé, on leur cherche déjà des successeurs. Même du temps de leur splendeur, il y en avait déjà qui s'était glissé dans la brèche ouverte par la bande à Paul Banks. On ne va pas tous les citer, mais les clones n'étaient pas rares. Déjà qu'on comparait (ou on le leur reprochait, cela dépendait de l'humeur) Interpol à Joy Division c'est dire quelle valeur on pouvait donner à ceux qui se sont mis en tête d'être dans la même veine que les new-yorkais. Ce qui est curieux c'est qu'on ait pu avoir de l'indulgence à leur égard. Et cela l'est d'autant plus qu'on continue à en avoir pour des groupes comme O.Children. On se garde bien de dire que si il n'y avait pas eu d'Interpol, il n'y aurait sans doute pas eu de O.Children ou alors ils végéteraient bien sagement dans les bas fonds. Par contre on veut bien faire un parallèle avec Joy Division, voire avec les Bad Seeds de Nick Cave. Bon, pourquoi pas, mais ici on ne ferait que donner la moitié de l'information, niant l'importance d'un groupe comme Interpol dans la résurgence d'un style particulier. Ce n'est pas de la faute de O.Children qui ne fait que jouer sa carte à fonds mais bien celle de ceux qui font abstraction, sciemment ou pas, de certaines données. Alors que penser d'un disque comme Apnea ? Si on met de côté Interpol et tout ceux qui les ont poursuivis on peut trouver ce disque séduisant. Dans le cas contraire, il est clair que cela refroidit quelques peu les ardeurs et on se demande si tout cela est bien utile. Bien qu'Apnea soit un disque tout à fait correct, il faut garder ce recul nécessaire si on ne veut pas se faire abuser. Mais on a encore le choix. On peut faire comme si il n'y avait jamais rien eu d'équivalent ces dernières années et affirmer sans honte que O.Children est un groupe tout à fait génial. Sauf que les faits sont tenaces et malgré les qualités globales de ce disque (certains morceaux sont franchement bien foutus) cela reste un ersatz, ou une continuation c'est selon, post-punk inscrit dans un revival qui n'a pas encore fini de crever.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 22-01-2013

A voir également :

http://ochildren.bandcamp.com/

?>