.:.Chronique.:.

Pochette

Maeror Tri

Meditamentum II

[Manifold::1999]

|01 Middle of the Earth|02 Archaic Sensations|03 Meeting in Warmth|04 Solis Ortus|05 Cruor|06 Take My Hope to Fertile Fields|07 Philemon|08 Tartarus|09 Inner Lightning|10 Res Magnifica|

Souvent comparé à Zoviet France, Maeror Tri, groupe allemand composé de Stefan « Baraka H » Knappe, Martin « GLIT[s]CH » Git et Helge Siehl, aura marqué son époque par le biais de disques et de performances lives impressionnantes. Ces dernières l'étaient suffisamment pour que le groupe intègre la série tant convoitée des Morts Aux Vaches. Pendant huit ans (de 1988 à 1996) Maeror Tri s'était donc fait un nom dans le monde un peu strict du drone post-industriel et du dark ambient qui est encore dans une totale plénitude. Quand Meditamentum II sort, Maeror Tri n'existe déjà plus. Ce disque est, en fait, la réunion de morceaux rares, d'expériences live qui ont été enregistré sur la fin de vie du groupe à savoir entre 1993 et 1996. S'il ne résume pas à lui seul l'ensemble de l'œuvre du groupe, il permet au moins de donner les armes nécessaires à la compréhension de leur démarche. Maeror Tri est donc l'archétype du groupe hybride qui est le prolongement de plusieurs approches sonores qui vont de la musique industrielle, du noise, du dark ambient, du drone... En fait toute cette frange de musiques sombres, abrasives et pour le moins expérimentales qui sans cesse explorent les bas fonds. Ici, Maeror Tri est fidèle à sa réputation, insufflant des ambiances âpres et angoissantes qui ne laissent aucune chance à la rédemption. C'est comme si nous étions tous condamnés, le groupe ne laissant aucune autre issue que celle qu'il propose. En tout cas, c'est un bien beau testament qui nous fut proposé là. Enfin, même si les ambiances sont quelques peu mortifères elles ne sont pas moins belles et Maeror Tri, dans ce registre, était insurpassable. Aujourd'hui, donc, le groupe n'est plus, mais il subsiste encore un peu à travers Troum qui n'est rien d'autre que son prolongement puisque ce groupe est composé de Stefan Knappe et de Martin Git. Helge Siehl n'a pas suivi le même chemin. Sans ce dernier, l'aventure Maeror Tri n'avait sans doute plus vraiment de sens.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 16-01-2013

A voir également :

http://www.troum.com/

?>