.:.Chronique.:.

Pochette

Eternal Summers

Correct Behavior

[Kanine Records::2012]

|01 Millions|02 Wonder |03 You Kill|04 I Love You|05 It's Easy|06 Girls in the City|07 Heaven and Hell|08 Good as You|09 Disappear|10 Summerset|

Il arrive toujours un moment où l'on se met à regretter sa jeunesse. Ca n'arrive pas tout le temps mais c'est presque inévitable. Et ça l'est quand on vous met entre les mains un disque d'Eternal Summers, duo de Roanoke, devenu par la force des choses trio. Un power trio même qui fait cohabiter indie-pop et post-punk avec une folle énergie et la force de la jeunesse. En effet on imagine mal un groupe de quadra faire ce qu'Eternal Summers réalise ici. Ca démarre au quart de tour, ça ne reprend pas vraiment son souffle, ou alors le temps d'un morceau (Good As You ou It's Easy), ça sautille dans tous les sens jusqu'à en perdre haleine. Ce rythme là je ne pourrai plus le suivre mais, heureusement, j'ai des oreilles et une mémoire. Et les deux sont intimement liés parce que ce disque ravive une grande partie de ce que fut mon quotidien pendant la période de mes 15-20 ans. Alors oui, la nostalgie me rattrape au galop et ce n'est pas pour déplaire. Si ces souvenirs sont revenus aussi vite, il y a bien une raison. C'est un signe que Correct Behavior est dans le vrai, dans une ligne sans défaut et qui fait régner une spontanéité de tous les instants. Mais on sait rester les pieds sur terre et au lieu de répéter le sempiternel « on a entendu ça 1000 fois », argument de ceux d'ailleurs qui n'ont rien d'autre à dire, on sera plus dans une logique quelque peu différente. Eternal Summers est clairement un condensé de ce qui a pu se faire dans le post-punk 80's jusqu'au prolongement indie-pop du début des 90's. A travers eux c'est un peu une décennie de l'histoire du rock qui nous contemple. Ca n'a sans doute rien d'original dans le fonds mais Eternal Summers déploie une belle panoplie de morceaux vifs et tranchants. Ca ne changera évidemment pas la face du monde mais, sur le moment, cela fait énormément de bien.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 05-01-2013

A voir également :

http://eternalsummers.bandcamp.com/

?>