.:.Chronique.:.

Pochette

Junior Electronics

Musostics

[Bureau B::2012]

|01 Intimations|02 Else Queen Elsie|03 Zero Distress|04 Mike McConnell|05 Fire Island Sand|06 Geostationnary Satellite|07 Faulty Reasoning|08 One Is Conspiracy|09 Heads|

Quand on est le clavier depuis quelques années déjà de Stereolab, on pourrait bien se contenter de ça. Ce serait mon cas si j'étais dans cette situation. Enfin, je crois. Ceci dit, Joe Watson n'est pas de cet avis et s'il a aussi collaboré avec des gens comme Mary Hampton, The High Llamas, Monade ou John Cunningham, il sort des disques sous le nom de Junior Electronics. D'ailleurs, son tout premier ep était sorti sur le label de Stereolab, à savoir Duophonic. Il faut bien que les amis servent à quelque chose, d'autant plus que Laetitia Sadier et Simon Johns ont participé à ce même disque. Bon, même si il y a eu un petit côté copinage pour les débuts de Junior Electronics, nous n'avons pas vraiment eu à le regretter. Cependant, le bonhomme n'est pas un stakhanoviste, Musostics n'est que sa deuxième réalisation en cinq ans, ce qui est peu. Pour autant, on va quand même se satisfaire de ce disque de pop électronique qui n'a l'air de rien comme ça et qui peut sembler assez anecdotique mais qui se révèle assez fin et réalisé avec un goût très prononcé pour les mélodies et les arrangements subtils. Si on compte les contributions de Mary Hampton, d'Isidore Guild et du batteur Grant Allardyce, Musostics a été complètement façonné par Joe Watson, révélant ainsi ses capacités de créateur qui le mettent clairement au rang des meilleurs. Mais Junior Electronics sera ce genre de « meilleur » qui resteront dans l'ombre parce qu'ils ne seront jamais mis en avant par ceux dont le rôle est d'être le relais de toutes les cultures. Nous sommes habitués de toute façon et on sait que Junior Electronics n'est pas du genre à faire se bousculer les annonceurs. Ce n'est pas forcément grand public, ce n'est pas simpliste et le bonhomme ne fait pas dans le hit-song. Rien pour plaire quoi. Si l'ombre de Stereolab plane quelque peu sur lui (le contraire eu été étonnant) ça lui fait un maigre avantage. Et encore que Stereolab, même si c'est un groupe reconnu, n'est pas de ceux qui sont sur-diffusés sur les ondes. Que voulez-vous, la vie est ainsi faites mais cela ne change rien au fait que Musostics est d'un raffinement tout à fait délectable et qu'il mérite tout notre respect. Ce n'est sans doute pas l'album le plus exceptionnel qui soit mais il est tout à fait cohérent et construit avec des morceaux impeccables. Cela suffit à notre bonheur.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-01-2013

A voir également :

http://juniorelectronics.bandcamp.com/

?>