.:.Chronique.:.

Pochette

Beyond Sensory Experience

Modern Day Diabolists

[Cyclic Law::2012]

|01 Through the Underworld|02 Hailstone Reactor|03 Modern Day Diabolists|04 Between Sleeping and Waking|05 Rapt From Earthly Things|06 Lost in Habblahester|07 The Testimony of Memory|08 Geometric Fashion|09 Locating Imaginary Events in Real Places|10 Geometric Fashion (by The Retardtank) DVD|11 Rapt From Earthly Things (by Fetish 23) DVD|

Depuis leur premier album en 2003 (Tortuna sur le label Old Europa Café), Beyond Sensory Experience, formé de Drakhon aka Jonas Aneheim et K.Meitzer, a été à la pointe de ce que le dark ambient a pu fournir depuis son apparition. Pour autant, le duo n'est pas dans une démarche simplement esthétique. Contrairement à d'autres qui se contentent de débiter des drones caverneux, Beyond Sensory Experience a toujours été dans des éléments plus expérimentaux qui, de facto, ont élargi le champ de vision des deux hommes. Ce nouvel album montre une fois de plus à quel point pour eux, le dark ambient ne se résume pas à de simples ambiances sombres sur fond d'imagerie post-industrielle. Il y a bien sur de ça chez eux, on n'en doute pas un seul instant, mais on se rend assez vite compte que ce simple stade a vite été dépassé pour intégrer des sonorités autres qui tiennent largement d'une musique plus expérimentale et urbaine. Ainsi, Beyond Sensory Experience est du genre à ne pas s'embarrasser des seuls oripeaux du dark ambient et, en tout cas pour cet album, parvient à distiller des sonorités industrielles, shoegaze, noise et diversement du field recordings. L'ensemble est d'une beauté inouïe mais il faut pouvoir se donner les moyens de pénétrer cet univers protéiforme qui ne s'apprivoise pas facilement. Si on prend ce disque à la légère on n'y verra qu'une expérience sombre de plus. Il ne faut pas tomber dans ce type de piège car Beyond Sensory Experience est au-delà des formes les plus basiques du genre.

Certes on peut y repérer des codes communs à beaucoup d'autres mais comment croire que cela ne se limite qu'à cela ? Ne leur faisons pas injure en croyant qu'il n'y a rien à gratter dans leur pérégrination dans l'outre monde. Un voyage qui se décline d'ailleurs visuellement puisque Modern Day Diabolists propose deux autres titres dans le cadre d'un dvd où la musique du groupe prend corps sous la forme de deux films, l'un assez proche de la schizophrénie, l'autre voyageant vers les froids paysages arctiques. Un bien beau disque donc qui déploie des possibilités qui ne demandent qu'à être approfondies. D'ailleurs l'exemple de Beyond Sensory Experience est sans doute celui à suivre si on ne veut pas que le genre ne tourne pas ridiculement en rond. Il ne s'agit pas de les copier mais simplement de se donner la possibilité d'ouvrir d'autres portes. En ce domaine, Drakhon et K.Meitzer n'ont pas attendu qu'on le leur dise.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 28-12-2012

A voir également :

https://soundcloud.com/beyondsensoryexperience

http://www.bse.se/

?>