.:.Chronique.:.

Pochette

Two Wings

Love's Spring

[Tin Angel::2012]

|01 Eikon|02 Feet|03 Love's Spring|04 Valley|05 Altars and Thrones|06 Just Like|07 It Hurt Me|08 Forbidden Sublime|

Depuis que la country est revenu au goût du jour est s'est du même coup déringardisé (parce que bon l'archétype du cowboy aux favoris et au stetson improbables, on a donné) cela a été une déferlante qui n'a pas été du meilleur goût. On l'a vu ses dernières années. On a eu des albums magnifiques, magiques, une ré-invention du genre mais comme toujours ce genre de réussite attire les pires rapaces qui essayent de suivre ou, à défaut de pouvoir faire une copie acceptable, exploitent ce qui ne l'a pas encore été, pouvant ainsi aller jusqu'au pire de la beauferie, au folklore d'une masse abrutie par une musique de conserve. Alors quand on voit débarquer un groupe comme Two Wings, la méfiance est alors de rigueur étant donné que la formation britannique n'en est qu'à ses débuts. Pour autant, quand on y regarde de plus prêt on se rend compte que celle-ci n'est pas forcément inexpérimentée. En effet, elle compte dans ses rangs Hanna Tuuliki, qui a officié dans Nalle, The Family Elan et Scatter, et Ben Reynolds qui outre avoir fait une bonne quantité d'albums sous son propre nom, a aussi fait partie de groupes comme Last Night on Earth, Trembling Bells ou Motor Ghost. Ca rassure un petit peu quand même. Et il suffirait d'un rien pour qu'on soit rassuré complètement. Reprenant quelque peu les idées qu'ils ont utilisé dans leurs projets précédents, Reynolds, Tuuliki et leurs camarades délivrent un mélange de folk, de country-rock et de rock psychédélique, le tout porté par le chant à double voix des deux premiers nommés. D'ailleurs si on doit revenir sur le chant on ne peut que s'attarder sur celui d' Hanna Tuuliki qui nous fait furieusement penser à une ballade bucolique de Kate Bush au pays des rednecks les plus freaks de la terre. Drôle de voyage. Cependant, il y a comme un manque, une insuffisance, quelque chose de bancale qui nous reste en travers de la gorge. Love's Spring est pétri de bonnes intentions mais, en fait, c'est le type de disque qui n'émeut pas particulièrement même si, techniquement, il y a de belles choses. On reste dès lors sur la réserve ne sachant pas vraiment ce qu'il faut penser de Two Wings (qui est aussi le nom d'un des albums de Ben Reynolds). Ils sont au début de leur histoire. Ils ne tâtonnent pas, ils ont trop de vécu derrière eux pour ça, mais ils ne sont pas encore au meilleur de leurs capacités. Ce n'est peut-être qu'une question de temps.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 27-12-2012

A voir également :

http://twowings.bandcamp.com/

?>