.:.Chronique.:.

Pochette

Godspeed You ! Black Emperor

'Allelujah ! Don't Be Ascend

[Constellation::2012]

|01 Mladic|02 We Drift Like Worried Fire|03 Their Helicopter's Sing|04 Strung Like Lights at thee Printemps Erable|

Nous sommes vraiment à une époque où les héros d'antan reprennent du service. Après les Swans, Kas Product ou P.I.L., Godspeed avait annoncé son retour sans tambour ni trompette avec un album, le premier depuis dix ans. Mais Godspeed reste Godspeed et l'information s'est relayé à vitesse grand V provoquant la frénésie chez ceux qui suivent le groupe depuis la première heure. L'effervescence de l'annonce passée, il était bien temps de passer à l'heure des interrogations. Est-ce le come-back des canadiens sera-t-il aussi intense que celui des Swans ou un ratage comme la plupart des come-back qui n'apportent jamais vraiment rien et qui montrent bien que la vieillesse est un naufrage pour certains ? Fort heureusement, Godspeed You ! Black Emperor est plutôt de la trempe des Swans plutôt que celle de vieilles gloires qui n'ont plus rien à donner et qui avaient déjà tout dit du temps de leurs prétendus splendeurs. Ainsi, il était dit que ce retour ne sera pas une escroquerie aux sentiments et que le nouvel album possédera la même aura que celle que la groupe a eu dix ans plus tôt.

'Allelujah ! Don't Be Ascend n'est peut-être pas une grande surprise pour les fins spécialistes de la formation puisque l'album reprend deux morceaux qui étaient déjà connu mais joués qu'en live sous d'autres noms. Deux autres morceaux viennent les séparer comme pour les compléter. Mais s'il les complètent bien il est inutile de voir en eux des morceaux au rabais. Bien au contraire est un ensemble compact dont on peut difficilement dissocier les titres quoi qu'on puisse en penser. Et comme toujours, ce disque, pour Godspeed, reste un acte politique comme le laissent entendre les intitulés des morceaux et de l'album même. Comment aurait-il pu en être autrement ? Ainsi, vu la période trouble que nous vivons, le retour de GYBE n'est pas vraiment un hasard mais chacun sait qu'ils ne sont pas le Christ Sauveur et que l'impact de leur action ne sera que limité. Reste que ce disque est parfaitement ce que en quoi on attendait d'eux. Du Godspeed qui n'a rien du groupe décoratif ou bien sage qu'ils auraient pu devenir avec le temps. Le temps, d'ailleurs, n'a pas entamé leur détermination et leur envie de faire une musique qui serait non pas une résurgence du passé mais une esquisse des révoltes à venir. Donc, non, les canadiens n'ont pas perdu la main ni encore même la foi. En cela, ils sont rassurants.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 16-12-2012

A voir également :

http://cstrecords.com/gybe/

?>