.:.Chronique.:.

Pochette

Deutsch Nepal

Benevolence (Flogging Satan Alive)

[Cold Meat Industry::1993]

|01 Impassive Metal Sex|02 Angel Impact|03 The Fire Within My Cold Heart|04 Benevolence (of the Fittest God)|05 Entrance (Part II)|06 Carrions Still Walkin'|07 Mantra|

Njurmännen vient de mettre la clé sous la porte mais l'un de ses membres, Peter Andersson aka Lina Baby Doll (qui n'a rien à voir avec son homonyme qui se cache derrière Raison d'être) a déjà anticipé en menant un projet solo sous le nom de Deutsch Nepal. Un nom qui a été inspiré par un titre de Amon Düül II qui figure sur l'album Wolf City. Mais, musicalement parlant, il n'y a pas beaucoup de rapport entre le groupe allemand et Peter Andersson. Ce dernier n'avait pas vraiment attendu que le cadavre de Njurmännen ne bouge vraiment plus avant de s'atteler à la tâche. Mais Deflagration of Hell, qui date de 1991, n'est sorti que sur cassette et d'une manière plus que confidentielle. L'album sera réédité plus tard par Staalplaat puis par Cold Meat Industry, label qu'Andersson a fondé avec Roger Karmanik (Brighter Death Now). Benevolence (Flogging Satan Alive) succède deux ans plus tard à ce début en catimini et a trouvé sa place sur CMI qui a déjà de gros fait d'armes à son actif.

Très vite, Deutsch Nepal et notamment grâce à des disques comme celui-ci, va devenir l'une des grandes figures de la mouvance industrielle et dark ambiant. Il faut dire que Benevolence est un modèle du genre et qui a le net avantage de ne pas être aussi rigide que d'autres albums du même style. Andersson ne reste pas figé dans une logique où des drones sombres et monolithiques auraient l'avantage sur tout le reste. On pourrait presque dire qu'ici, ils ne sont qu'un prétexte pour mettre en valeur des textures d'une toute autre nature. Benevolence fait plus appel à différentes orientations comme l'industriel, le martial, les formes constructivistes, l'orientalisant ou carrément des appels non dissimulés à Coil. De fait, Benevolence est un classique parce qu'il ne ressemble pas à ce qui a pu se faire et à se qui se fera par la suite et faisant alors office de norme. Deutsch Nepal a compris qu'il y a avait sans doute quelques pièges à éviter pour ne pas être dépendant d'un style en particulier. Pourtant, Peter Andersson ne se disperse pas et ne provoque pas de trop grandes disparités entre les morceaux. Aujourd'hui Benevolence peut paraître bien sage ou un peu daté par rapport aux productions actuelles mais replacé dans son contexte il reste un album tout à fait pertinent qui n'est pas prêt d'être déboulonné du hall of fame du genre.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 12-12-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/deutschnepal

?>