.:.Chronique.:.

Pochette

Grigoriu, Simina

Exit City

[Susumu Records::2012]

|01 Bambi Eyes|02 Wildfire (feat.MAMA)|03 Honey Bear (feat. Daniel Grigoriu)|04 Shapeshif

Ce n'est pas parce que Simina Grigoriu est une belle femme qu'on se doit d'être indulgent. D'ailleurs, c'est même le cadet de nos soucis. Ce qui importe c'est ce qu'elle peut faire et comment elle le fait. Après quantité d'apparitions dans des compilations, des ep, maxis en pagaille, support de Paul Kalkbrenner, Simina Grigoriu sort son premier album avec le sentiment d'avoir bourlingué pour en être là où elle en est. Avouant des influences allant de Juan Atkins à Jeff Mills en passant par Adam Beyer ou Josh Wink, elle tente avec Exit City d'imposer sa techno house minimale répétitive avec une grosse conviction. En soit, ce disque ne démérite aucunement et se montre plutôt bien construit. Simina Grigoriu n'est donc pas sans talents et possède une belle énergie qui est assez communicative. Pour autant, on ne peut pas dire que la jeune femme se démarque spécialement de la meute. Ce qu'elle produit, plutôt bien répétons le, reste malgré tout dans la ligne de ce que l'on entends un peu partout. Exit City reste un album efficace, bien tourné, bien ficelé, usant des bons beats mais que voulez-vous, personne ne sera vraiment dupe de la chose. Exit City, malgré ses qualités évidentes est assez loin de dépasser de la tête et des épaules ce qui se fait partout ailleurs. Ce disque demeure dans une bonne moyenne. Suffisante, en tout cas, pour passer un bon moment mais Exit City ne sera pas spécialement une expérience inoubliable. Pour un premier album, cela reste une bonne entrée en matière qui devrait permettre à Simina Grigoriu d'avancer et peut-être d'enfoncer le clou sur ses prochaines réalisations.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 27-11-2012

A voir également :

http://www.siminagrigoriu.com/

?>