.:.Chronique.:.

Pochette

Two Door Cinema Club

Beacon

[Kitsuné::2012]

|01 Next Year|02 Handshake|03 Wake Up|04 Sun|05 Someday|06 Sleep Alone|07 The World Is Watching|08 Settle |09 Spring|10 Pyramid|11 Beacon|

C'est l'heure de vérité. Le moment pour Two Door Cinema Club de savoir si le succès de Tourist History était usurpé ou pas. Une telle médiatisation ça peut faire tourner les têtes et il s'en est trouvé quelques-uns qui ne s'en sont jamais relevé. On ne parle pas ici de quantité de disques vendus mais bien de qualité artistique. Si on prend le cas d'Oasis qui a toujours connu le succès que l'on sait, il n'en demeure pas moins que le groupe a très vite montré ses limites se contentant de refaire grosso modo le même disque sans la moindre once de nuance. Si la déferlante Two Door Cinema Club était inattendue (ce genre de chose tout le monde en rêve mais personne n'est capable de prédire sur qui ça va tomber) il faut à présent faire avec et ça fausse presque l'approche que l'on a du groupe. Désormais deux cas de figures vont s'imposer : la complaisance béate qui se plie au diktat de la volonté populaire et le flingage systématique parce que Two Door Cinema Club est devenu archi-connu. Il en existe bien une troisième qui consiste à faire fi de la notoriété du groupe et de prendre Beacon pour ce qu'il est et rien d'autre. C'est ce que tout le monde devrait faire d'ailleurs.

Quoi qu'il en soit et ce quelle que soit l'attente que l'on pouvait avoir avec ce disque, il est évident que les irlandais ont gardé la tête froide et qu'ils ont fait abstraction de toute pression extérieure. En soit, Two Door Cinema Club est le groupe de pop moderne par excellence et il le prouve sereinement avec Beacon. Ils ne feront sans doute pas le même carton bien qu'il n'y a pas de hit comme What You Know (quoique...) mais ils poursuivent logiquement leur chemin en restant tout simplement eux-mêmes. On retrouve dans Beacon la fraîcheur et la spontanéité de Tourist History avec, visiblement, une production qui a un peu plus de moyens (le contraire eu été étonnant). Avec ce disque Two Door Cinema Club emmerde clairement, et je reste poli, ceux qui pensaient que le groupe se planterait. De plantage, il n'y a pas et ils enfoncent même le clou. Manifestement, ils ont la tête sur les épaules et n'ont pas envie de se perdre en jouant la sécurité. Ils restent donc sur le même état d'esprit qu'au début et c'est encore comme cela qu'on les préfère.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 21-10-2012

A voir également :

http://twodoorcinemaclub.com/

?>