.:.Chronique.:.

Pochette

A Whisper in the Noise

To Forget

[Exile on Mainstream::2012]

|01 To Forget|02 Black Shroud|03 A Sea Estranding Us|04 All My|05 Sad, Sad Song|06 Every Blade of Grass|07 Maya's Song|08 Your Hand|09 Of This Sorrow|

Dix ans. Le bel âge. Dix ans que A Whisper in the Noise traîne sa mélancolie et son slowcore à travers le monde pour notre plus grand bonheur. Enfin presque parce que les américains n'ont jamais fait l'unanimité et encore plus avec ce disque. Soit on tombe d'emblée sous le charme soit on crève d'ennui sous leur nonchalance automnale. Il est certain que ce groupe de Minneapolis n'est pas fait pour le groove ou les bouffées de chaleur. Non, c'est dans le contemplatif, la plongée en apnée et une musique sensible et lumineusement fragile qu'il s'exprime le mieux avec ce risque qu'on dise de lui qu'il n'est pas le plus original qui soit puisqu'il évoque quantité d'autres groupes qui ont été dans la même veine. Cela est certes le cas mais, dans le fonds, est-ce que cela fait de A Whisper in the Noise une mauvaise formation ? A l'évidence non. Il y a tellement pire ailleurs. Mais ce côté crépusculaire, à mi chemin entre la nuit et le jour, peut en agacer quelques uns qui estimeront qu'un disque comme To Forget ne décolle jamais. Pour autant, ce n'est pas son propos, il n'est pas obligatoire que A Whisper in the Noise se fourvoie dans de grandes envolées émotionnelles qui s'approcheraient plus du coup de force plutôt du sentiment le plus sincère. A Whisper in the Noise préfère se réfugier dans les draps de l'intimité et cela lui réussit assez bien. Dès le premier morceau, portant le même nom que celui de l'album, on comprend où les américains veulent nous emmener. Il suffit alors de se laisser aller, de se bercer de leurs douces mélopées et des voix brumeuses de Wes Thordson et de Sonja Larson. On pourra toujours dire qu'ils ne sont pas fatalement les plus créatifs dans ce domaine mais le duo, en faiseur d'ambiance et mélodiste longiligne, est sans doute dans la meilleure des moyennes.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 22-09-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/awitn

?>