.:.Chronique.:.

Pochette

Arcana

As Bright as a Thousand Suns

[Cyclic Law::2012]

|01 Somnolence|02 As the End Draw Near|03 Inceptus|04 Medea|05 Leave Me Be|06 Infinity|07 In Memoriam|08 The Fading Shadow|09 As Bright as a Thousand Suns|10 Vinter|

Qui d'autre qu'Arcana pourrait revendiquer l'héritage d'un Dead Can Dance désormais sur le retour ? Nombreux sont ceux qui s'y sont essayé et qui se sont cassés les dents ne faisant qu'approcher rarement la quintescence du groupe de Lisa Gerrard et de Brendan Perry. Arcana c'est quand même autre chose et même si cela doit les fatiguer qu'on les compare sans cesse à Dead Can Dance, il faut bien admettre que la musique qu'ils produisent a toujours été dans ce sillage. Quoi qu'il en soit depuis presque vingt ans la chose de Peter Bjärgö aura fini par convaincre même les plus sceptique sur le bien fondé du projet. Le nouvel album, As Bright as a Thousand Suns, le premier depuis Raspail (2008), devrait encore augmenter l'aura du groupe. Clairement, Arcana est au sommet de son art. Bien que parfois un peu répétitif, la formation trouve les bonnes intonations, la couleur adéquate qui leur permet d'œuvrer dans une lumière hivernale. Sans doute qu'As Bright as a Thousand Suns n'apporte, à priori, pas grand chose à ce que l'on connait déjà d'eux mais on ne peut nier qu'Arcana, dans la force de l'âge (du moins pour un groupe), n'est certainement pas sur la pente descendante.

Pour autant, si il y a changement Peter Bjärgö s'en explique dans le livret du disque. En apparence on a l'impression est toujours le même, immuable dans cette beauté froide. Cependant, le line-up a changé et cela n'a pas été sans conséquences. De ce fait, Bjärgö nous explique que les instruments acoustiques prennent plus de place que par le passé, comme l'omniprésence des perscussions par exemple, et que les voix d'Annmari Thim et de Ia Bjärgö ont, elles aussi, plus d'importance. Dans les mots de Peter Bjärgö on ressent une immense fierté de travail accompli et de la mutation entreprise par le groupe. Au vu du résultat, on ne peut qu'acquiescer et voir en cette nouvelle mouture d'Arcana une prise de direction qui n'est certainement pas anodine et qui leur donne à coup sur plus de substance. As Bright as a Thousand Suns profite donc d'une dynamique qui a été initié quelques années auparavant et Arcana devient plus qu'une valeur sure. Déjà avec des albums comme Raspail et Le Serpent Rouge, Arcana avait mérité plus que du respect. Aujourd'hui avec ce nouvel album, le groupe prend à l'évidence une nouvelle dimension.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 07-08-2012

A voir également :

http://www.erebusodora.net/arcana/

?>