.:.Chronique.:.

Pochette

Sister Iodine

ADN 115

[Zeitgeist::1994]

|01 XQZ|02 6th of June|03 Jate|04 Tork|05 Ink|06 Four Legs|07 The Extract|08 Choke Blind|09 Day N°1|10 Coal 63|11 Ventilo|12 01 Bip (Bip)|13 13|

Album devenu introuvable ou horriblement cher, ADN 115 est devenu un album culte comme veut la formule consacrée. Composé d'Erik Minkkinen, Lionel Fernandez et Nicolas Mazet, Sister Iodine aura eu un parcours en dent de scie. La première époque qui va de 1992 à 1997 aura été marqué par deux albums uniques et des concerts étourdissants. Largement influencé par des groupes comme DNA, This Heat ou, dans une certaine mesure, Sonic Youth, les parisiens auront eu à cœur de faire une musique définitive et sans concessions.

ADN 115 sort en 1994 et fait déjà figure d'ovni. Anti-commercial, quasiment invendable, dénué de toute mélodie, fait d'énergie brute, de ruptures, d'urgence et d'ambiances aussi oppressantes qu'explosives. Ainsi, Sister Iodine n'était pas fait pour rentrer dans les cases et le groupe usant de l'imperfection et d'une musique immédiate ne se laissera jamais abuser par les sirènes de la normalité. Sans être le plus extrême des disques ADN 115 agit comme un révélateur qui veut que le rock est aussi cette expression menaçante, tendue et libératrice qui fait fi de toute notion de propreté sonore et de bienséance. Avec Bästard, Sister Iodine aura été l'incarnation d'un rock noise qui ira au-delà des frontières de l'entendement. Ils auront su ouvrir des portes et libérer des consciences. En cela ADN 115 est un album essentiel parce qu'il est l'incarnation du tout ou rien, d'une volonté quasi frontale de repousser les limites. Et ces limites elles ont été repoussées autant sur disque que sur scène où le groupe prenait le parti d'aller encore plus loin dans l'affrontement sonique.

Contrairement à Bästard, Sister Iodine est moins connu mais son importance n'en est pas moins capitale. Séparé une première fois en 1997, le groupe s'est reformé aux alentours de 2004 et a produit depuis deux albums (Helle et Flame Désastre) et un ep (Meth : Live in Tokyo avec Masaya Nakahara) jouissant d'une notoriété qui ne dépasse pas les cercles de l'underground. Pour autant, Sister Iodine aura marqué de son empreinte l'histoire du rock hexagonale ce qui fait qu'on en scrute d'autant plus leur moindre faits et gestes. ADN 115 est le début d'une histoire cahotique pour une musique qui l'est tout autant mais qui s'est révélée être l'une des plus passionnantes des 90's.

note : 10

par Fabien, chronique publiée le 05-08-2012

A voir également :

http://www.sister-iodine.net/

?>