.:.Chronique.:.

Pochette

Dusty Kid

Beyond that Hill

[Boxer Recordings::2011]

|01 Nora Nights|02 Jknoussa|03 Argia|04 Chentu Mizas|05 Beyond that Hill|06 Polybolo|07 Cheyenne|08 That Hug|

Paolo Alberto Lodde a fort à faire pour tenter d'exister dans la jungle électronique moderne. Faire un bon album n'est plus toujours suffisant. En fait, cela ne l'a jamais été. On ne compte plus les très bon disque qui n'ont eu qu'un succès d'estime faute d'avoir eu l'exposition qu'ils méritaient. On préfère faire croire au plus grand nombre que ceux qui trustent le haut des classements des ventes sont de véritables chef d'œuvres alors qu'ils n'ont qu'un intérêt mineur la plupart du temps. Alors, oui, dans ces conditions, s'imposer est plus que difficile. Il fatut être là au bon moment, avoir un peu de chance et surtout faire marcher les différents résaux existants. Lodde aka Dusty Kid a déjà la chance d'être sur un bon label (Boxer Recordings). Donné placé à la sortie de son premier album (A River's Diary), Dusty Kid récidive croyant peut-être éveiller quelques consciences et enfoncer le clou plus profondément. Beyond that Hill, globalement, est assez convaincant, tentative technoïde qui oscille entre le dance-floor et les évocations planantes tendance germanophilie des années 70. Dusty Kid ne trébuche pas, n'en fait ni trop ni pas assez, montrant qu'il est toujours dans la course. Pourtant A River's Diary n'est sorti que deux ans avant Beyond that Hill mais tout va tellement vite que le Kid italien aurait pu se trouver dépasser en deux temps trois mouvements. Cependant, là où le bas blesse et ce malgré les qualités jouissives évidentes de ce disque on ne voit pas bien comment il parviendra à percer. En effet, Beyond that Hill est un album bien sage, trop policé et un trop dans le bon sens de la marche pour qu'on voit en lui le futur de la musique électronique. Dusty Kid est certes efficace et ouvert, bien que parfois un peu conventionnel, mais il a encore bien du chemin pour passer au stade supérieur. Ce n'est pas en restant dans la moyenne qu'il progressera. Quoique, quand on voit un David Guetta vendre autant alors que la moyenne il l'a toujours vu de loin, on se dit que tous les espoirs sont permis vu qu'il y a quand même plus de contenu chez Dusty Kid...

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 04-06-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/dustylittlekid

?>