.:.Chronique.:.

Pochette

Dntel

Aimlessness

[Pampa Records::2012]

|01 Waintingfortherest II|02 Jitters|03 Still|04 My Orphaned Son|05 Bright Night|06 Retracer|07 Puma|08 Santa Ana Winds|09 Trudge|10 Jitters (Geotic Mix)|11 Doc (Dntel Mix)|12 Paper Landscape|

Sous le pseudo de Dntel, Jimmy Tamborello n'est pas du genre à sortir des tonnes de disques. D'ailleurs dans tous les projets auxquels il a participé (James Figurine, The Postal Service, Figurine, Headset, Strictly Ballroom) on n'y a jamais vu des discographies foisonnantes. C'est un constat et c'est probablement dans sa nature. Et c'est aussi pour cette même raison qu'il y a cinq bonnes années entre Dumb Luck et Aimlessness. Tamborello n'est pas un homme pressé et sa musique n'a jamais été le reflet d'un excité qui brule les étapes. Même si l'intérêt pour le bonhomme est nettement retombé et que Life Is Full of Possibilities (2001) n'a pas eu de successeur indiscutable, un nouvel album de la part de Dntel fait toujours saliver. Enfin, on espère qui le fera un peu plus que Dumb Luck qui a laissé pas mal de monde sur sa faim. Pour Aimlessness, Dntel a sans doute voulu assurer le coup, renouant avec des principes électroniques qui rappellent sa splendeur passée. En soit, Aimlessness est un disque plus que correct, l'œuvre d'un homme convalescent, qui reprend peu à peu ses marques. Dès le départ on sait que Tamborello va donner une orientation un peu 70's et krautrockienne à son album. La confirmation vient avec Paper Landscape qui est basé sur un morceau de Popol Vuh. Pour autant il n'opte pas que pour cette seule possibilité. Une solution unique pour un disque est souvent vouée à l'échec. Dntel fait alors ce qu'il sait faire de mieux en y apportant quelques nouveautés, bidouillages divers, nappes électroniques oniriques et légères. Mais le principale demeure, c'est à dire ces mélodies pop qui sont clairement de la décénnie précédente. Il y a sans doute chez lui un petit blocage de ce côté là mais on ne s'en plaint pas. Il a largement démontré que sur ce registre il n'a pas de leçons à recevoir. Si Aimlessness n'est pas le disque d'une totale résurrection il offre quelques perspectives qui peuvent se révéler réjouissantes. Ne disait-il pas que « la vie est pleine de possibilités » ?

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 03-06-2012

A voir également :

http://soundcloud.com/dntel

?>