.:.Chronique.:.

Pochette

Adam's Castle

Vices

[Triple Down Records::2012]

|01 Angel Dust|02 TKO|03 You're Fucking the Best|04 Babiasz|05 Bender|06 Alarm Clock|07 Dark Party|08 But Do You Have a Flag ?|

Dynamisme. C'est surement le mot qui vient tout de suite à l'esprit quand on entend pour la première fois un disque d'Adam's Castle. Et il en faut car ce trio de Brooklyn, vu la formule qu'il emploie, ne peut pas se permettre de se laisser aller à la moindre mièvrerie. En prenant le parti de faire une musique instrumentale qui exclue toute guitare (à l'exception de la basse) et en associant math-rock et post-rock, il faut, d'une manière ou d'une autre, essayer d'en faire plus que les autres. Ceci étant Adam's Castle n'est pas non plus du genre à aller dans la précipitation. Tout se joue donc sur la maîtrise et dans la capacité à rendre l'équation piano/rhodes + basse + batterie plus séduisante qu'une simple figure de style. Sur Vices, Adam's Castle, virevoltant, occupe le terrain et ne laisse personne le soin de le lui reprendre. Dès lors, quiconque tentera une incursion sur leur espace de jeu se verra vite éjecté. Le trio fait corps, indestructible, tenace et, les dents serrés, distille la plus saine des tensions dans un volume sonore qui, mine de rien, impressionne. Le pari n'était pas gagné d'avance mais le groupe avait eu le temps de se roder après dix ans d'efforts et deux précédents albums (One Year et Deathless). Aujourd'hui, Adam's Castle ne peut plus être dans le tatonnement (l'ont-ils d'ailleurs été ?). Clairement, Vices est un disque sautillant et body-buildé qu'on ne rencontre pas à tous les coins de rues. On aurait pu croire qu'il aurait manqué de finesse, qu'il aurait été trop brutal, voire même trop carré. C'est tout le contraire qui se passe. Malgré la puissance et la poigne, les américains rivalisent de souplesse et établissent des schémas mélodiques aussi complexes que déconcertants. Ce n'est pas qu'on ne comprenne pas où ils veulent en venir mais on est assez admiratif de les voir aussi inventifs et réactifs. Vices est la bonne surprise de ces dernières et il faut sérieusement penser à investir dans une platine vinyle. Ou alors contentez vous de la version digitale mais c'est moins classe.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 01-06-2012

A voir également :

http://store.castleband.com/

?>