.:.Chronique.:.

Pochette

T.A.G.C.

Meontological Research Recordings Teste Tones

[Side Effects (réédition Soleilmoon)::1988 (réédition 1991)]

|01 Test Tone - 40 Hz|02 Teste Tones|03 E.P.M.D. (Eroto-Psycho Motor Disturbances)|04 A.A.A. (Audio Alpha Activity)|05 Magnesia|06 Magnetic Pharmacology|07 A.A.A.A. (Accelerated Audio Alpha Activity)|

Adi Newton est certainement plus connu pour son projet principal à savoir Clock DVA mais il n'était pas de ceux qui se contentait du comfort douillet d'un groupe qui avait gagné ses galons auprès de la scène industrielle. The Anti-Group Company ou T.A.G.C. et Clock DVA sont apparus à la fin des années 70, quasiment en même temps mais c'est bien Clock DVA qui prendra le dessus. Enfin, T.A.G.C. n'aura jamais vraiment été abandonné. Dans l'idée de départ T.A.G.C. sera une unité de recherche multimédia où expérimentations sonores viennent se mêler à des films et des vidéos, le tout englobé par des théories où se rencontrent des « concepts philosophiques, scientifiques et ésotériques » qui aboutissent à des « théories psychoacoustiques et cybernétiques ».

Aussi hermétiques que ces idées, le groupe s'efforcera de garder un secret quasi absolu autour des personnes qui interviendront au fil de son existence. On ne saura que bien plus tard, par exemple, que Lustmord a eu un rôle prépondérant dans le disque qui nous intéresse aujourd'hui mais celui-ci s'était caché sous un pseudonyme : Isol B.Rubin. D'ailleurs T.A.G.C ne prétendra jamais au statut de groupe mais plutôt à celui d'une unité de recherche sonore.

Il faudra attendre 1985 pour voir le premier disque de T.A.G.C apparaître, The Delivery, qui sera suivi de Digitaria en 1987. Mais c'est bien après ces deux disque que l'œuvre de la formation va prendre tout sa mesure. Dès lors, Adi Newton va explorer une musique paranoïaque et préventive, sa basant sur la peur panique des catastrophes d'ampleur possibles. La propagande américaine pendant la Guerre Froide à ce propos à été une source d'inspiration majeur. C'est à partir de là qu'Adi Newton construit le concept de méontologie dont l'explication ne peut se faire dans l'à peu près et qui, de l'aveu même de Newton, mériterait un livre entier pour le définir. En tout état de cause, c'est bien dans cet état d'esprit que Meontological Research Recordings Teste Tones a été réalisé. D'abord paru sous la forme de deux vinyls séparés sur les labels Sweatbox et Side Effects, il a été réédité chez Soleilmoon en cd et en un seul volume.

Meontological Research Recordings Teste Tones donne ainsi la base de ce qui suivra par la suite. Une musique angoissante, clinique, présenté non comme de la musique mais comme des « tests » afin de préparer les esprits, et où des intonations ambients s'installent d'une manière plus que menaçante. De part ce disque T.A.G.C trouve en quelque sorte sa forme finale et n'aura de cesse, jusqu'à se disparition brutale (à mettre en parallèle avec celle de Clock DVA) de creuser ce sillon et de présenter l'un des plus beaux cas d'espèce de la musique industrielle.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 20-05-2012

p.s. : Cette chronique doit beaucoup à l'ouvrage d'Eric Duboys : Industrial Musics - Volume 1 (Camion Blanc - 2009)

A voir également :

http://www.sonic-boom.com/clockdva/

?>