.:.Chronique.:.

Pochette

Freitas, Nik

Saturday Night Underwater

[Affair of the Heart::2011]

|01 Saturday Night Underwater|02 The Light|03 Hold That Thought|04 Little Man|05 Middle|06 Let it Be Known|07 In the Frame|08 Affected|09 Francesca|10 My Only Sail|

Il a une bonne tête Nik Freitas. La tête du bon gendre un peu gauche et mal fagoté. En gros, Nik Freitas n'est pas une rock star et, visiblement, il n'a pas envie de l'être. Et pourtant ce type aura croisé la route de bien du monde. De Conor Oberst à The Shins en passant par Broken Bells, l'américain a une belle carte de visite. Mais ce que l'on fait chez les autres on ne le retraduit pas forcément sur ce que l'on fait. C'est souvent mieux d'ailleurs. Pour un souci d'authenticité. Dès lors, depuis 2002, au moins, il suit son propre chemin et avec sa propre sensibilité. Ceci dit quand on est un homme de l'ombre, et ce pour qui que ce soit, une carrière solo en parallèle n'est pas fatalement faite des meilleurs choix. Quand on écoute Saturday Night Underwater, son image de mec gentil ressort ostensiblement et qui se ressent lourdement dans sa musique. De la pop-song un peu inoffensive, parfois belle, celle du bon père de famille qui ne prends pas de gros risque mais qui fait bien les choses, proprement, appliqué, en arrondissant les angles pour ne choquer personne. C'est peut-être sage mais ça ne fait en rien un grand disque. Et, manifestement, Saturday Night Underwater n'est pas un grand disque. C'est juste un album quasi anodin qui s'oublie assez vite dès que celui-ci s'achève. Trop de gentillesse tue la gentillesse et celle-ci montre un Nik Freitas un peu transparent qui peine un peu à se porter vers la lumière. Même si quelques morceaux sont assez délectables on reste encore assez loin du compte. La prochaine fois peut-être.

note : 5.5

par Fabien, chronique publiée le 10-05-2012

A voir également :

http://www.nikfreitas.com/home.cfm

?>