.:.Chronique.:.

Pochette

Hyperdump

Rational Pain

[Klonosphere / Season of Mist::2012]

|01 Wake Up|02 Waves of Nothingness|03 My Confusion|04 Working Men|05 Loser|06 Urizen|07 Breaking Life|08 Pig Song|09 Hatred|

Lorsque Wenlock s'est disloqué certains de ses membres ont réagi en fondant Hyperdump en 2007. En recrutant également deux membres de Kristendom et de Obdurated / Spiritual Dissection, Hyperdump trouvait là sa mouture finale. Si la formation existe depuis plus de quatre ans nous n'avons pas eu grand chose à nous mettre sous la dent hormis un ep. Il faut dire également que la conception de ce premier album a mis trois longues années. Quand un disque se construit sur une si longue durée il y a fortement intérêt que le résultat soit à la hauteur des espérances. Visiblement, Hyperdump a mis tous les atouts de son côté. Rational Pain qui se veut dans une lignée moderne, s'abstient de nous présenter des morceaux mou du bide. On cite allègrement Strapping You Lad et Faith No More comme influences majeures du groupe. Pourtant, en ce qui concerne Faith No More, Hyperdump jure ses grands dieux que ce n'est pas le cas et qu'ils connaissent assez mal la discographie du groupe. La voix du chanteur, puisque c'est elle qui est en cause, ne s'est donc pas muée en clone de celle de Mike Patton par simple mimétisme. Elle serait naturellement comme cela. Il n'y a pas de raisons particulières de ne pas les croire.

Ce qui est certain c'est que Rational Pain n'est pas un disque qui fait dans la demi mesure. Massif, puissant, technique, jouissif, porté par des musiciens à poigne mais qui n'oublient pas que trop de lourdeur tue la lourdeur, ce disque donne enfin à Hyperdump les galons qu'il mérite. Plutôt porté vers l'avenir plutôt que vers le métal à papa, Hyperdump marque des points à chaque morceau et ne semble pas vouloir relacher son étreinte. A un seul moment, le groupe, qui ne manque pas d'humour (en témoigne une bd visible sur le net qui relate la vie trépidante du groupe), se permet de mettre de côté les gros riffs graisseux pour une fausse ghost-track à l'orientation bluesy et décalée. Hormis ce petit moment de détente, Hyperdump se montre plutôt convaincant autour de neuf morceaux tranchants et sans concessions. Il ne leur reste plus qu'à être aussi persuasifs sur scène et de ne pas mettre autant de temps à faire un nouveau disque.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 30-04-2012

A voir également :

http://hyperdump.bandcamp.com/album/rational-pain

http://www.myspace.com/hyperdump

?>