.:.Chronique.:.

Pochette

Tolouse Low Trax

Jeidem Fall

[Karaoke Kalk::2012]

|01 Geo Scan|02 Jeidem Fall|03 Sa Eline|04 Sussing|05 Civilsation Penta|06 Barka|07 Conpearl Walker|08 Words Are Closed Up|

Un peu de culture ne fait pas de mal. Chacun aura pu remarquer le jeu de mot utilisé par Detlef Weinrich (membre de Kreidler au demeurant) qui renvoie au nom d'un peintre bien connu. Qu'on ne connaisse pas Henri de Toulouse-Lautrec passe encore mais ceux qui savent qui il est et qui n'ont pas vu le jeu de mot (chose improbable quand même) n'ont aucune excuse valable à présenter. Ceci étant le rapport avec le peintre s'arrête bien là. La musique de Tolouse Low Trax n'a que peu, ou pas du tout, de rapport avec l'impressionisme et l'Art nouveau. En effet, il suffit d'écouter ce troisième album de Tolouse Low Trax pour comprendre un tant soit peu que Detlef Weinrich est tourné vers les technologies modernes plutôt que vers une résurgence d'un passé trop lointain même s'il est d'une richesse incomparable. Enfin, si Tolouse Low Trax a quelques inspirations elles sont surement moins anciennes et proches des mouvances néo-contemporaines (Reich, Adams et consorts) et proto-industrielles (Suicide en tête). Usant de boucles et d'éléments percussifs, Weinrich entretient une musique hypnotique et réellement prenante. Sobre, efficace, proche d'une certain minimalisme, Jeidem Fall ne défraiera peut-être pas la chronique mais il montre suffisament de rigueur pour qu'on estime que ce disque est tout à fait sérieux. Attention, quand je parle de rigueur je ne dis pas que Jeidem Fall est rigide et peu enclin à la fantaisie. Certes, Jeidem Fall n'est pas fantasque mais il vous captive d'une manière certaine et robotique qui vous transporte dans un monde entièrement synthétique. Là encore, cela ne veut pas dire que c'est dénué de vie. Jeidem Fall a un esprit assez mécanique mais pour que la mecanique puisse exister il faut bien un élément humain derrière, aussi infime soit-il, pour le faire fonctionner. Plus subtil qu'il n'y paraît, Jeidem Fall lie une certaine forme d'angoisse à une science d'un mouvement paranoïaque et métronomique. Tolouse Low Trax n'a pas le sourire aux lèvres, c'est une évidence, mais son sens de la construction sonore et électronique tient lieu d'une réelle performance.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 29-04-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/tolouselowtrack

http://soundcloud.com/detlefnet

?>