.:.Chronique.:.

Pochette

Me and Cassity

Appearances

[Tapete Records::2012]

|01 Time to Put the Hammer Down|02 Bring It On|03 This Side of Tomorrow|04 One Step Ahead of Me|05 The Last Troubadour|06 Fred Astaire|07 Appearances|08 Stupid World|09 Dominoes|10 Lovers of Solitude|

Etonnement. Oui, étonnement en découvrant que derrière Me and Cassity se cachait Dirk Darmstaedter. Ce nom ne vous dit peut-être pas grand chose mais, au début, à moi non plus. C'est en regardant la discographie du bonhomme que la lumière fut. Outre les disques, nombreux, qu'il a sorti sous ce pseudo et sous son propre nom, Dirk Darmstaedter a aussi été le chanteur de The Jeremy Days dont l'album Circushead a bercé le début de mes 90's. Je savais que le groupe s'était séparé depuis pas mal de temps mais j'ignorais que certains de leurs membres avaient continué sur d'autres projets musicaux. En même temps c'était une chose prévisible. En fait, Darmstaedter ne s'est jamais vraiment arrêté et a sorti régulièrement des disques. Certes, aujourd'hui Dirk Darmstaedter n'a plus la fougue de la jeunesse et fait une musique quelque peu mainstream et convenue. Mais est-il plus condamnable qu'un autre ? Non pas forcément et même dans le mainstream il y a des gens qui font les choses bien et avec une vraie honnêtété. Dirk Darmstaedter fait partie de ces gens là. Appearances se suffit à lui même. Un disque aux chansons faciles d'accès, qui n'aggressent jamais les tympans. Cela pourrait paraître tout à fait banal mais il y a de bons moments de bravoure comme sur Lovers of Solitude ou This Side of Tomorrow et il serait bon de ne pas sous-estimer le gaillard. En effet, même si ce n'est pas un pur génie, il est suffisament expérimenté pour ne pas se fourvoyer dans une musique trop lisse, trop formatée qui sentirait le requin de studio dont la conviction est proportionnelle au chèque qu'on lui fait. Alors oui, Appearances est un disque sans bavures, bien propre, aux influences américaines évidentes, mais il ne démérite aucunement. Un disque mature comme on dit bien souvent. Pas de quoi lui couler les pieds dans le béton.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 27-04-2012

A voir également :

http://www.dirkdarmstaedter.com/

?>