.:.Chronique.:.

Pochette

Kubin, Felix

TXRF

[It's::2012]

|01 Total n°1|02 Total n°2|03 Total n°3|04 Total n°4|05 Reflection n°5|06 Reflection n°6|07 Reflection n°7|08 X-Ray n°8|09 X-Ray n°9|10 Fluorescence n°10|

Ce n'est pas la première fois que nous croisons le chemin de Felix Kubin (cf les albums Music for Theatre and Radio Play et Detached From All Objects) et il aurait été étonnant que nous ne le croisions plus. Cet activiste de la cause électronique et des expériementations en tout genre officie depuis les années 80 en se faisant connaître avec Klangkrieg. Depuis, Felix Knoth (de son vrai nom), n'a jamais vraiment baissé de pieds. Personnage inclassable, il s'est essayé à plein de genres différents mais toujours en restant dans le giron de la musique électronique. C'est donc avec un certain plaisir que l'on retrouve l'allemand avec un nouvel album, forcément conceptuel, qui est basé sur le principe du TXRF (Total Reflection X-Ray Fluorescence). Je ne vais pas vous expliquer ici ce qu'est le Txrf pour la simple et bonne raison que ce serait un peu fastidieux et que moi même, je ne suis pas sur d'avoir tout compris. Et puis, de toute façon google est votre ami. Ceci étant, Felix Kubin, étant loin d'être un idiot, s'est lancé dans l'aventure à l'aide d'un simple synthétiseur, de filtres et d'un séquenceur.

Alea jacta est ! Autour de cette équation Felix Kubin a donc conçu dix morceaux à la durée inégale mais dont les connotations abstraites ne font pas de doutes. Entre miniatures glaciales et long développements rétro-futuristes, Felix Kubin arrive à faire des merveilles avec peu de moyens. Avec une musique faussement destructurée (comprenez qu'elle ne reprend pas les éléments et le cheminement d'un morceau classique) on se reprend à rêver à un minimalisme électronique à nouveau passionant ou qui, à tout le moins, se serait réveillé d'une torpeur qui aurait durée trop longtemps. En employant des principes simples, Kubin est parvenu à créer des enchevètrements synthétiques du plus bel effet et dont la forte dynamique est plus que réjouissante. A la fois à angles droits, mécaniques ou tout bonnement sphériques les élucubrations de Kubin atteignent à chaque fois leur but. Ces soliloques électroniques ont sans doute des équivalents mais dans l'immédiat, on salue bien bas Felix Kubin pour cette performance hors catégorie. Une fois de plus.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 15-04-2012

A voir également :

http://www.felixkubin.com/

?>