.:.Chronique.:.

Pochette

Moonman & The Unlikely Orchestra

Mascarade Labyrinthe

[Greed Recordings::2012]

|01 Wings of Fire|02 Do You Really Want Me ?|03 Big Drift|04 Fail to Surprise|05 Deity Girl|06 The Glorious Ways of Don Corleone|07 Ace of Space|08 Hit the Floor|09 Randomizer|10 Bubble Boy|

On ne va pas refaire la biographie de Moonman parce qu'elle est bien remplie mais sachez tout de même qu'il est à l'origine du label Greed Recordings et que sa discographie n' a rien de honteuse. Bien au contraire. D'abord aventurier solitaire, Moonman s'est réorienté vers une vie de groupe sans doute plus à même de répondre à ses propres besoins. C'était déjà un peu le cas avec Necessary Alibis, son précédent opus, mais le disque était sorti sous le nom de Moonman seul. Cette fois-ci c'est officiel et The Unlikely Orchestra peu apparaître au grand jour. Et, nouveau signe des temps, Moonman & The Unlikely Orchestra fait parler d'eux plus qu'à l'accoutumé. Certes, les avis sont mitigés mais le trio a aussi d'ardents défenseurs. Pour qu'A Découvrir Absolument les sélectionne pour leurs légendaires compilations (la vingt-cinquième en ce qui concerne celle où ils apparaissent) c'est qu'il y a vraiment anguille sous roche. En s'affirmant dans le sillage de Sonic Youth, Shellac et de Pavement, Moonman & The Unlikely Orchestra pose le décor. Il sera donc dit que Mascarade Labyrinthe ne sera pas l'illustration d'un rock à la française avec tous les clichés qu'il véhicule habituellement.

Ainsi, Mascarade Labyrinthe assume pleinement ses influences et en use tellement qu'on a pas à se creuser la tête pour se rendre compte qu'elles sont bien présentent. C'est comme un furoncle au beau milieu du pif, on ne peut pas les louper. Pour autant, il n'y a pas de raisons pour s'en attrister outre mesure. En effet, Mascarade Labyrinthe est un disque savoureux, solide et les cinq années qui le sépare de Necessary Alibis ont parfaitement été mises à profit pour élaborer un album abouti, net et sans bavures. De là à dire que c'est un disque polissé, nous n'irons pas jusque là. Moonman a juste voulu être au plus près de ses idoles tout en se gardant une marge de manœuvre. Et c'est dans celle-ci que l'on voit qu'ils valent un peu plus que de simples suiveurs. Moonman & The Unlikely Orchestra est sur de bon rails, se montre très efficace, cela ne fait aucun doute. On les voudrait plus pugnace mais ce n'est peut-être pas dans leur tempérament. Ce qu'ils font aujourd'hui n'est pas ce qu'il y a de plus tendu et percutant mais il y a une belle maturité qui fait que ce Mascarade Labyrinthe est formidablement construit. Une qualité que n'a pas forcément tout le monde.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 02-04-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/moonmanandtheunlikelyorchestra

http://greedrecordings.bandcamp.com/releases

?>