.:.Chronique.:.

Pochette

Rapture, The

Mirror

[Gravity::1999]

Attention, The Rapture vient encore une fois de New York (j’ai marqué ça 20 fois cette année) et déchire vraiment. The Rapture c’est du rock bien brut et bien crade. A coup de sirènes de flics, de guitares tranchantes et de synthés pourris les 3 gais lurons ont crée un environnement terriblement saisissant. « Olio » est un des titres qui me donne envie de bouger, de me lever le matin, de bouffer, de baiser…. Le synthé casio vous crée tout l’univers du groupe. Ce groupe est différent de tout ce que vous avez entendu jusqu’à présent. Personne n’en parle, la vague des groupes en The ne semble pas les gêner, ce n’est pas à Manhattan qu’ils répètent… Les Strokes ne vivent pas sur la même planète qu’eux, pourtant ils ont déjà joués pas très loin d’eux. Enfin on peut dire que la voix du chanteur de The Rapture vous frappera la tête et ses mélodies vous resteront collées au fin fond de l’esprit. Un putain d groupe dont on attend un premier vrai album pour bientôt.

note : 9

par dorian, chronique publiée le 15-10-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Yann : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur
Emilie : avis du rédacteur

?>