.:.Chronique.:.

Pochette

Self-Evident

Endings

[Doubleplusgood Records::2009]

|01 Everything All at Once|02 Holding On|03 Nonlocality|04 Before the Beginning|05 Temporary, Confused|06 The Future|07 At Last|08 Players|09 Streamlining|10 Apprentices|11 The Past|

Si vous avez l'impression d'avoir un condensé de tout ce qu'a pu produire le math-rock et le post hardcore depuis plus de vingt ans, vous ne serez certainement pas loin de la vérité. En effet, Self-Evident, trio de Minneapolis, malgré ses bientôt quinze ans d'existence, ne brille pas forcément par son originalité en la matière. Endings, cinquième album du groupe, a, à l'évidence, de bonnes qualités techniques et il se rélève assez efficace dans l'absolu. Les morceaux sont tranchants, ont la bonne attitude, savent mettre le bon coup de pression au moment le plus opportun mais (il y a toujours un mais dans ces cas là) il ne faut vraiment n'avoir jamais rien écouté auparavant pour trouver que Endings est un album à tomber à la renverse. En fait, le sentiment qui domine est bien celui qui nous laisse penser que Self-Evident est dans la redite de schémas bien établis et qu'ils peinent à en sortir. Endings est alors tout ce qu'il y a de plus classique et cela ne va pas plus loin. D'un autre côté on ne peut pas s'en plaindre complètement. Il n'y a sans doute aucune surprise dans ce qu'ils font mais, au moins, ils le font bien sans que cela puisse être remis en cause. Cependant, on a conscience que cela n'évoluera plus beaucoup en ce qui les concerne. Il faudra faire avec. Il leur reste une certaine fulgurance et tant qu'ils en feront un bon usage, comme sur ce Endings par exemple, on aura toujours un peu de sympathie pour cette formation dont les efforts restent très louables. Ils resteront certainement des seconds couteaux mais eux, au moins, on ne pourra pas leur faire un procès en hérésie ou pour dynamiter leur intégrité. C'est cette intégrité qui les sauve et qui les a fait tenir aussi longtemps. Dans le cas contraire on n'aurait pas donné cher de leurs peaux. Que Self-Evident suive son petit bonhomme de chemin n'a donc rien de scandaleux et c'est même heureux, figurez-vous.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 29-03-2012

A voir également :

http://self-evident.net/site/on

?>