.:.Chronique.:.

Pochette

Field Music

Plumb

[Memphis Industries::2012]

|01 Start the Day Right|02 It's Okay to Change|03 Sorry Again, Mate|04 A New Town|05 Choosing Sides|06 A Prelude to Pilgrim Street|07 Guillotine|08 Who'll Pay the Bills ?|09 So Long Then|10 Is This the Picture ?|11 From Hide and Seek to Heartache|12 How Many More Times ?|13 Ce Soir|14 Just Like Everyone Else|15 (I Keep Thinking About) A New Thing|

Sur la lancée de Measure, Field Music n'a pas trop trainé afin de lui donner un successeur qui tienne la route. Toujours dans cet axe art-pop où les Beatles ont une place de choix, Field Music favorise les structures alambiquées, celles qui ne vont jamais droit et qui préfèrent les chemins vallonées plutôt que les grands axes sans âme. Tout le monde préfèrerait être dans cette posture, à l'évidence, mais ils ne sont pas forcément nombreux à en avoir les moyens. Field Music les a, ces moyens mais est-ce suffisant pour autant ? La maitrise instrumentale est une chose louable. La volonté de ne pas faire comme les autres l'est tout autant. Pour autant, les tentatives de Field Music pour se démarquer ne sont pas toujours convaincantes. Dans le fonds, Plumb est un album des plus correct, avec de belles tournures et dont les efforts pour ne jamais baisser la garde est assez admirables. Ils font tout ce qu'ils peuvent pour qu'on puisse dire que Field Music n'a rien de commun avec la masse. Mais voilà, malgré les efforts certains de la part des britanniques, on reste souvent sur notre faim. Pour tout dire, Plumb restera certainement comme un disque secondaire, non parce qu'il serait mauvais (ce qui n'est pas le cas, disons le) mais plutôt parce qu'il ne possède pas cette évidence, ces trames mélodiques qui vous font chavirer dans un monde de jubilation perpétuel. On écoute Plumb sans gros enthousiasme. On constate que le groupe a bien quelques qualités mais la motivation n'y est vraiment pas. Field Music risque de se coltiner une éternelle place d'outsider si ils restent toujours sur le même degré de création. Même si on a de la sympathie pour eux, on ne se fait pas trop d'illusions. Leurs tentatives arty et prog ont certes le mérite d'exister mais elles montrent assez vite leurs limites. Il reste une beauté factuelle qui ne sera certainement pas suffisante pour tout le monde. Ainsi va la vie.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 12-03-2012

A voir également :

http://www.field-music.co.uk/

http://www.myspace.com/fieldmusic

?>