.:.Chronique.:.

Pochette

Novö

Sur une courbe continue sans tangente

[Monopsone::2011]

|01 Un jour comme les autres|02 Peu importe|03 Rose écarlate|04 Un si long silence|05 Sur une courbe continue|06 Garçon triste|07 Matière synthétique|08 Point mort|09 Mes yeux dessinent|10 La femme miroir|11 Cheval de l'esprit (bonus)|

En passant en boucle le dernier album de Novö, des noms apparaissent peu à peu dans les brumes de mon cerveau. C'était déjà un peu le cas avec leur précédent opus, Je retiens ton souffle, où l'on citait pèle mèle Diabolugum, Erik Arnaud et Karl-Alex Steffen. Quatre ans plus tard, les choses n'ont pas vraiment changé. On peut même rajouter Dominique A, Arnaud Fleurent-Didier et du Luke de La vie presque à la liste. Novö est donc assez bien ciblé, un peu arty, aux références littéraires du genre « regardez les gars et les filles, je cite Burroughs, c'est cool » sur un ton de personne très concerné. Et on comprends que Jean-Michel Chabrel ne chante pas en anglais (enfin il est plus prêt d'un Michel Cloup qu'un chanteur de type classique). Et ce pour plusieurs raisons. Le bonhomme a des textes assez virevoltants, fluides et riches, une belle maitrise de la trame littéraire. On ne peut pas lui enlever ça. La seconde raison est Chabrel à un accent anglais proche de la caricature (il faut écouter Mes yeux dessinent pour s'en rendre compte). Ceci dit, hormis ces quelques critiques en-dessous de la ceinture, Sur une courbe continue sans tangente est plutôt un bon disque, bien servi, mettant en valeur une formule hybride où les structures synthétiques ont une place de choix. Finalement, Novö reste sur la lancée de leur premier album et cela leur réussit plutôt bien même si on peut penser que leur approche peut paraître prétentieuse. A y regarder de plus prêt, rien n'est moins sur. Novö est sur de son fait et n'est pas dans la démonstration maladroite, ni même dans une sorte de pose faussement intello. L'effort est certain pour le groupe pour ne pas tomber dans ce genre d'écueil. Alors bon, si il y a un petit côté nouvelle vague, on peut bien trouver ça intéressant quelque part. Et puis un groupe qui porte autant ses efforts sur les textes que sur la musique, ça ne peut pas faire de mal.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 01-03-2012

A voir également :

http://www.novomusic.fr/

?>