.:.Chronique.:.

Pochette

Wire

Black Session : Paris 10 May 2011

[Pinkflag Records::2012]

|01 Adapt|02 Comet|03 Smash|04 Please Take|05 Kidney Bingos|06 Clay|07 Map Ref 41°N 93°W|08 Moreover|09 Two People in a Room|10 Down to This|11 Drill|12 Red Barked Tree|13 Pink Flag|

Wire, je les ai vu une seule fois en live. C'était dans le cadre de feu le festival IDEAL à Nantes en 2003. Presque dix ans. Une autre époque, un autre répertoire. En effet, ce soir là, Wire avait bétonné son propos, faisant un set à l'énergie, imposant sa poigne. En même temps le groupe venait défendre Send, un album qui ne fait pas dans la tendresse et qui repoussait de la main les tentatives pop du Wire seconde époque (fin 80's-début 90's). Depuis, le groupe de Colin Newman a plutôt été régulier et semble beaucoup plus stable que par le passé (enfin, je ne voudrais pas leur porter la poisse non plus). En tout cas Wire est plus courtisé que jamais, chacun se rendant bien compte ce que la musique moderne leur devait au point qu'un groupe comme Einstürzende Neubauten les ont invité l'année dernière pour un concert concept ou les deux groupes jouaient sur deux scènes différentes mais de manière quasi simultanée. Un événement unique. La Black Session enregistré à la Maison de la Radio aurait pu en être un également. C'était avant la rencontre avec Einstürzende Neubauten et force est de constater qu'on reste un peu sur notre faim. Ici la rage de l'époque Send est quelque peu laissé de côté (à l'exception de Comet),Wire préférant se concentrer sur des morceaux de Red Barked Tree, de l'époque 80's/90's et de la première période du groupe (Pink Flag et Map Ref 41°N93°W). Ce qui ressort de ce live c'est un Wire assez soft, un peu trop sage par moment excepté sur Pink Flag et le tonique et entettant Comet. Doit-on considérer cette Black Session comme une contre performance ? Pas forcément. Ce disque montre peu ou prou toutes les facettes du groupe, mettant en évidence, certes de manière synthétisée, la plupart des visages que la formation a pris en trente-cinq ans de parcours. Pour autant, ce live n'apporte pas grand chose, comme la plupart des lives d'ailleurs, à ce que l'on sait de Wire. C'est un document de plus qui ne fera pas vaciller le statut du groupe mais il ne lui apportera pas de gloire supplémentaire. Ce disque est uniquement fait pour les fans les plus durs. Les autres passeront leur chemin.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 28-02-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/wirehq

http://www.pinkflag.com/

?>