.:.Chronique.:.

Pochette

Diane and the Shell

Barabolero

[Doremillaro (sb) Recs::2011]

|01 Holidays in Bucarest|02 Sant'alfio Cowboys|03 Dancefloor on a Love Boat|04 Strauss|05 The Empire Strikes Franco e Ciccio|06 Impro 1|07 Operazione San Gennaro|08 Tendo Nin|09 Last Call (A Cappella Reprise)|10 Barabolero|

Ah, oui, encore un disque de math-rock... Raaah, oui, encore des italiens. Et alors ? Et alors rien. Si vous sentez un peu de lassitude, c'est normal. Du math-rock, on en a bouffé à toutes les sauces et ce jusqu'à l'overdose. Pour essayer de ne pas mal considérer les disques qui viennent après ceux qu'on a adoré et porté aux nues, il n'est pas inutile de prendre un peu de recul. Sinon on pourrait se méprendre, voyez-vous, et délaisser ce disque pour le simple fait qu'il est étiqueté « math-rock ». Même si Barabolero n'atteinds pas les sommets du genre, il n'en demeure pas moins qu'il remplit allègrement le cahier des charges. Musique angulaire, sautillante et tendue, des guitares acérées. Cependant, Diane and the Shell a bien une particularité. Si beaucoup de groupes s'en tiennent à la formule basique guitare/basse/batterie (ou tout simplement guitare/batterie), les italiens, eux, intègrent un glockenspiel, des claviers 8 ou 16-bit et, cerise sur le gâteau, les sonorités d'une nintendo ds. En gros, pour résumer Diane and the Shell c'est comme si Vialka rencontrait Mario & Luigi. Présenté comme cela, on pourrait prendre ça pour une sombre fumisterie de fluo-kids qui veulent s'encanailler en mettant un peu d'électricité dans leur quotidien. En fait, il n'en est rien. Barabolero est juste un disque frais, qui ne se pose pas de questions et qui va là où il doit aller sans autre forme de procès. Il n'y a sans doute pas de grosses fulgurances chez eux mais Diane and the Shell maîtrise son sujet en osant ce qui pouvait être inconcevable avant eux. Le groupe, mais d'autres sont également dans cet esprit, montrent ainsi que même s'il y a un minimum syndical à respecter, personne n'est obligé de rester dans l'orthodoxie math-rock pour être pris au sérieux. Bousculer les lignes c'est encore le meilleur moyen de permettre à un genre de rester vivant.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 15-02-2012

A voir également :

http://doremillaro.bandcamp.com/album/barabolero

http://www.myspace.com/dianeandtheshell

?>