.:.Chronique.:.

Pochette

Drums, The

Portamento

[Moshi Moshi::2011]

|01 Book of Revelation|02 Days|03 What You Were|04 Money|05 Hard to Love|06 I Don't Know How to Love|07 Searching for Heaven|08 Please Don't Leave|09 If He Likes ItLet Him Do It|10 I Need a Doctor|11 In the Cold|12 How It Ended|

On l'avait vu avec leur tout premier disque sorti en 2010 (The Drums) que les new-yorkais n'étaient pas les plus cerveaux de ce débuts de décénnie. Fallait quand même pas exagérer. Pour autant, il n'était pas question de les coller au poteau et de faire une exécution en rêgle de ce premier disque. Cela ne se justifiait vraiment pas. The Drums est un bon groupe d'indie-pop, voilà tout et il faut le prendre comme tel. Ceci dit, à l'heure où sortait Portamento, on pouvait commencer à compter les points. Sortir un nouveau disque avec à peine un an d'intervalle ne laissait que peu de chance à l'innovation. La vie est pleine de surprises mais en ce qui concerne The Drums leur évolution pouvait être plus que prévisible. De fait, Portamento est le calque assez logique du premier album. Les mêmes recettes, un esprit identique, des lignes mélodiques au diapason, des influences toujours aussi présente (on peut rajouter New Order/Joy Division pour les lignes de basses et les synthés ? ). Ce qui nous empêche de dire qu'ils ne se sont pas foulés sur ce coup là c'est bien cette capacité à faire des morceaux au fort potentiel.

Ainsi, The Drums ne s'est pas laissé emballer par une hype qui aurait pu leur faire gonfler le melon au point de céder à la facilité. Les américains sont simplement restés eux mêmes, préférant faire ce qu'ils savent le mieux faire sans chercher à se compliquer la tâche. Clairement, ici, il est bien question de confirmer les bonnes impressions du premier avant de voir plus loin. Qui leur en voudrait ? Il est parfois bon de ne pas bruler les étapes et, de toutes manières, ce n'est pas donné à tout le monde. The Drums consolide donc sa position avant d'avoir les reins plus solides pour prendre plus de risques. En tout cas, comme son prédecesseur, Portamento est un bon disque d'indie-pop où les bonnes séquences s'enchainent sans discontinuer. Il faut prendre le plaisir là où il se trouve et The Drums apporte pleinement son lot. Pour l'instant, le groupe est toujours à la même place, à l'affut, pointant son nez pour jouer définitivement les premiers rôles. Ce ne sera pas évident mais, on l'a déjà dit, The Drums avance par étape et n'est donc pas pressé. Ca tombe bien, nous non plus mais on saura rester vigilant à ce qu'ils font.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 08-02-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/thedrumsforever

?>