.:.Chronique.:.

Pochette

Wax, Kate

Dust Collision

[Border Community::2011]

|01 I Knit You|02 Dancing On Your Scalp|03 Human Twin|04 Archetype|05 Maze Rider (Live From the Cave)|06 For a Shadow|07 Dust Collision|08 Echoes and the Light|09 Green Machine|10 Holy Beast|11 Mad Thinker Get Out of My Skin|12 Les Djinns|

Elle aura mis un peu de temps avant de réaliser son deuxième album mais cela valait le coup d'attendre. Elle qui prétend faire de la technofolk est plus dans une sorte d'électro-pop un peu sombre et dont les sonorités font largement échos à ce qui pouvait se faire dans les années 80 et un peu après en terme de pop cold et minimale. Dust Collision n'est pas pour autant un retour en arrière, une réminiscence du passé. Alors oui, il y a de fortes évocations mais Kate Wax (qui n'est pas son véritable nom dans la vraie vie) mais la jeune femme est aussi suffisament moderne pour ne pas tomber dans le piège du revival bête et méchant. Voici donc un disque réalisé par une jeune femme qui, à défaut de moyens grandiloquents, met en lumière des chansons avec une justesse synthétique qui va à l'essentiel. L'intelligence de Kate Wax réside dans cette sobre tonalité qui donne des atours sensuels et post-modernes à ses compositions. Cette sensualité se manifeste de plusieurs manières. Tout d'abord, il y a cette voix qui, sans être exceptionnelle, développe un timbre qui est aussi fragile qu'assurée, ne laissant jamais l'impression que Kate Wax garde les pieds sur terre. En fait, elle ne fait qu'effleure la surface du sol, se promenant tel un spectre à la recherche d'un bonheur perdu. Pour autant, à travers la froideur synthétique de sa musique, elle se montre chaleureuse, symptomatique de ces chanteuses à la voix claire, non pas transparente mais suffisament ambiguë pour qu'on lui trouve ce caractère séducteur. D'un autre côté, elle est aussi complêtée par une musique aussi angulaire qu'aux intonations plus que sensuelles. Dust Collision possède cette force hétérogène qui fait bloc mais qui n'a rien de monolithique. Ce n'est pas qu'une beauté froide. Enfin, elle n'est froide qu'en surface et c'est cet intérieur qui compte tout autant, sinon plus. Kate Wax, sans être une révolutionnaire sonore, adopte plus une attitude de sculptrice mélodique où l'émotionnel est fortement présent. Quoi qu'il en soit, Dust Collision est une belle réussite.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 05-02-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/katewax

?>