.:.Chronique.:.

Pochette

Dilatazione

The Importance of Maracas in the Modern Age

[Acid Cobra::2010]

|01 Dividing Globlins|02 Bettino Krauti|03 Don't Make That Joint|04 Pucino|05 Exit Poll - Marx on Mars|06 Cam Merton|07 Exit Music (For a Western)|08 Motorino|09 Once We Were Truzzi - E-Dozer Makes Mi Sick|10 Il Motivetto "Tastierini"|11 Objects in Mirrors Are Closer Than they Appear|12 West Germany 1974 - South Africa 2010|

Comment ai-je fait pour passer à côté de cette pépite ? Pourtant, j'étais habitué aux productions du label Acid Cobra mais, bizarrement, celui-ci est resté trop longtemps dans les cartons. Présenté comme un groupe faisant du « mélange de disco-transe ''zappaysant'' de rock de Canterbury version électronique », il y a de quoi rester perplexe. On pourrait même rajouter à leur crédit une pincée de math-rock et de punk-funk. De toute façon, au vu de The Importance of Maracas in the Modern Age, leur deuxième album, il apparaît assez difficile de leur coller une étiquette précise. Le casse-tête intégral pour n'importe quel critique de rock. Chacun pourra y voir des influences diverses et variées qu'il serait inadéquat de contredire. Dilatazione ne défend aucune chapelle si ce n'est celle d'une musique aventureuse, qui prend tous les risques même celui de dérouter son auditeur. Peu importe s'il y a malentendu, Dilatazione ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Se produire dans un rock hybride est toujours un peu casse-gueule. On peut aisément tomber dans une espèce d'embrouillamini, un concept indigeste qui ne reflèterait qu'une esthétique surfaite propre à générer l'ennui. Heureusement avec Dilatazione la fusion des genres s'opère avec une énergie communicative et avec ce sentiment qu'ils savent parfaitement ce qu'ils font. Pas un grain de sable ne vient enrailler la belle mécanique et cela quelle que soit l'approche voulue par le groupe. The Importance... a sans doute un côté inhabituel mais cela n'a rien d'une pose. Dilatazione possède cette spontanéité et une richesse créatrice qui font d'eux une formation tout à fait attrayante. Cet album est ainsi au-dessus de tout soupçon et procure un plaisir suffisament grand pour qu'on s'en veuille assez de l'avoir laissé de côté si longtemps.

PS : Par contre la pochette est moche mais elle montre aussi à quel point le groupe ne se prend pas au sérieux. Ce qui est tout à leur honneur.

note : 8.5

par Fabien, chronique publiée le 04-02-2012

A voir également :

http://www.myspace.com/dilatazione

?>