.:.Chronique.:.

Pochette

Sunn O))) meets Nurse With Wound

The Iron Soul of Nothing

[Ideologic Organ::2011]

|01 Dysnystaxis {... a chance meeting with Somnus}|02 Ra at Dawn Part One {Rapture, at last}|03 Ash On The Tress {The sudden ebb of a diatribe}|04 Ra at Dawn Part Two {Numbed by her Light}|

Les fans les plus tordus de Sunn O))) connaissent déjà ce disque et depuis longtemps. Enfin, presque. Originellement, Stephen O'Malley avait demandé à Nurse With Wound (formation phare de la scène expérimentale, et proche de groupe comme Current 93, menée par Steven Stapleton) de retravailler les master de ØØVOID en vue d'un cd bonus qui viendrait agrémenter la réédition dudit album qui se destinait au marché japonais (édité par le label Daymare). Aujourd'hui cette version de ØØVOID est désormais disponible via Southern Lord. Mais ce n'est pas ce qui nous importe aujourd'hui. Ce disque bonus, connu sous le nom de The Iron Soul of Nothing, vient de ressortir seul via un sous-label des Editions Mego, Ideologic Organ. Et, cerise sur le gâteau, l'une de ces relectures est agrémentée de cinq minutes suplémentaire. Le seul hic, c'est que cette version a été coupée en deux étant donné que cette édition de The Iron Soul of Nothing n'est disponible qu'en version vinyle. Mais peu importe. The Iron Soul of Nothing réapparait et ce dans une édition tout à fait digne de cette rencontre de titans.

En effet, comment ne pas en parler autrement ? Nurse With Wound qui pénètre et transforme l'univers de Sunn O))), c'est comme si Pierre Henry se mettait à retravailler les œuvres de K.H.Stockhausen. C'est un peu du même tonneau et ça met l'eau à la bouche. Mais revenons à nos moutons. Ici l'œuvre de reconstruction est totale et elle évite soigneusement d'être une simple imitation bidouillée. Nurse With Wound s'est alors éloigné de l'épaisseur électrique de Sunn O))). La noirceur abyssale des américains a complètement changé laissant la place à une musique souterraine plus agile, qui voyage autour de drones électroniques certes menaçants et qui évoquent toujours ce vide béant mais il est indéniable que la chose est moins frontale. Nurse With Wound n'a pas cherché à repousser le mur du son. Les britanniques ont opté pour une approche moins monolitique et, quelque part, plus clair. Il n'en demeure pas moins que le travail de Nurse With Wound, aussi ascétique soit-il, est tout simplement magnifique et tout aussi oppressant que ce qu'a pu faire Sunn O))). Stephen O'Malley espérait que Nurse With Wound s'approcherait des sonorités abordées par Nurse With Wound sur Soliloquy With Lilith. Qu'on en soit proche ou éloigné cela n'a que peut d'importance au fonds. The Iron Soul of Nothing se suffit à lui même et donne une leçon de mutations sonores iconoclastes. Stephen O'Malley avait donc vu juste en confiant ce travail à Nurse With Wound.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 01-02-2012

A voir également :

http://www.southernlord.com/band_SUN.php

http://brainwashed.com/nww/

?>