.:.Chronique.:.

Pochette

Beroshima

Polyphonication

[Müller Records::2011]

|01 Polyphonication|02 A New Day|03 LTN Gateway|04 Cosmic Flight (Break Mix)|05 White Coffee|06 Moonraker (House Mix)|07 Supermoon|08 Feuer In Die Glut|09 Tory Scum|10 Schoenbrunn|

Un peu à tord, on présente un peu partour Beroshima comme la seule chose de Frank Mueller. En fait, on oublie bien souvent de citer Ulrich Schnauss dans cette aventure qui dure déjà depuis de nombreuses années. Cependant, Berohima avait fait un break après Catastrophe Ballet, les deux hommes prévilégiant leurs carrières solos respectives. On n'a pas eu vraiment à le regretter mais il était tout de même temps qu'ils se remettent à travailler ensemble. Encore que, réflexion faite, on se demande si cela valait vraiment le coup. A écouter Polyphonication on se pose vraiment la question car si le disque est d'une qualité somme toute très correcte il n'y a pas de quoi non plus sauter au plafond. C'est comme si on reprenait les choses là où on les avait laissé sans prendre en compte que le temps a passé et qu'il ait pu avoir des évolutions dans la musique électronique. Polyphonication apparaît donc comme un peu dâté sans qu'on y rencontre une faute de goût particulière. Chose paradoxale s'il en est. En fait, ce disque n'aurait jamais du sortir en 2011 mais dix ans plus tôt, il aurait été tout à fait à sa place. Difficile de dire ce qui est passé par la tête des deux hommes. Si c'était une tentative de rebooster la techno-house, c'est un peu raté même si Polyphonication n'est pas un échec cuisant. Alors que ce retour aurait pu être une belle occasion de taper du poing sur la table, ce ne sera qu'un essai tout à fait classique et un peu oldschool. Cela peut avoir son charme mais les effets sont un peu limités.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 08-01-2012

A voir également :

http://www.beroshima.com/

http://www.myspace.com/beroshima

?>