.:.Chronique.:.

Pochette

Alva Noto

Univrs

[Raster-Noton::2011]

|01 Uni C|02 Uni Fac|03 Uni Asymmetric Tone|04 Uni Rec|05 Uni Dia|06 Uni Iso|07 Uni Mode|08 Uni Acronym (feat. Anne-James Chaton)|09 Uni Asymmetric Noises|10 Uni Deform|11 Uni Asymmetric III-IIII|12 Uni Syc|13 Uni Asymmetric Sweep|14 Uni Pro|

Mine de rien, Carsten Nicolai, que l'on connait tous sous le nom de Alva Noto ou Noto, aura durablement marqué la dernière décénnie du siècle dernier, celle de celui qui lui a succéder et risque de marquer tout autant celle qui vient de débuter. Ce n'est pas pour rien qu'il est l'une des figures marquante du label Raster-Noton (en même temps il en est l'un des fondateur avec Franck Bretschneider et Olaf Bender) même s'il a posé ses algorithmes sur d'autres structures comme Mille Plateaux ou Plate Lunch. Avec Univrs il n'en est plus au stade où il doit démontrer ses capacités mais nous, en tant qu'auditeurs, nous sommes encore à nous émerveiller comme au premier jour. Et ce n'est pas une mince performance puisque Carsten Nicolai, en bientôt vingt ans d'activisme, aura toujours été à la pointe des musiques électroniques obliques. Univrs nous le rappelle très justement si notre mémoire pouvait nous faire quelque peu défaut. Si il y a toujours un côté clinique dans son approche, ce nouvel opus se révèle aussi le plus accessible et, bizarrement, le plus dansant. Chose tout à fait inédite quand on reprend toute sa discographie qui n'est pas vraiment à la portée du premier venu.

C'est peut-être là un nouveau chapitre qui s'ouvre ici. Sans approcher le grand public ou des musiques plus populaires, Carsten Nicolai se montre moins hermétique et, quelque part, un peu plus souple. Univrs nous évoque le souvenir de la grande époque de Mille Plateaux et Force Inc avant que ces deux structures sombrent dans le silence (Mille Plateaux est depuis réapparu mais n'a pas encore repris la place qui était la sienne jadis). Ce n'est pas un retour en arrière, ni même une évolution logique dans la carrière de l'allemand. C'est juste une volonté d'être toujours à la pointe, garder un côté abrasif, percutant et gémoétrique. Même si on sait que le bonhomme est doué, il impressionne toujours. Univrs, malgré ses rythmes concassés, est d'une belle fluidité et ne rechigne pas à la tâche. Il ne faut pas être grand devin pour voir en ce disque une des meilleures performance d'Alva Noto. Et pour couronner le tout, on ne serait pas loin de penser qu'Univrs est le disque de musique électronique de l'année. Les disques édités par Raster-Noton ont toujours eu la reconnaissance d'un milieu de spécialiste. Ici, avec un album de cet acabit, Carsten Nicolai s'ouvre à un public nouveau tout en évitant de se renier. Il suffit d'écouter Univrs pour comprendre que ce n'est pas un album aux constructions mélodiques faciles. Cela n'a jamais été la cas avec Alva Noto et Univrs ne vous laissera jamais croire qu'il peut y avoir une brêche dans son processus de production.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 23-12-2011

A voir également :

http://www.alvanoto.com/

http://www.myspace.com/alvanoto

?>