.:.Chronique.:.

Pochette

Canyons

Keep Your Dreams

[Modular::2011]

|01 Circadia|02 Under A Blue Sky|03 My Rescue|04 See Blind Through|05 Sun & Moon|06 The Bridge|07 Blue Snakes|08 Tonight|09 When I See You Again|10 And We Dance|11 Land In Between|

Alors qu'on fait des sauts de cabri en disant combien ce premier album des australiens de Canyons est génial, il faut quand même préciser qu'ils ont bien pompé (et parfois assez grossièrement) sur les années 80 (new wave et disco en tête) afin de produire des morceaux certes assez hétéroclites prompts à faire danser le plus grand nombre. Sur ce point là, il faut reconnaître que Canyons est plutôt doué à remplir les dancefloor. D'ailleurs ce n'est surement pas un hasard si ils ont trouvé une place sur les compilations des labels DFA, I'm A Cliché ou Lo Recordings. Aujourd'hui c'est sur Modular qu'ils ont posé leurs bagages et on ne s'en étonne pas vraiment. Alors s'il faut quand même relativiser l'importance d'un tel disque on admettra aisément que Canyons joue de dextérité et que le duo sait parfaitement varier les plaisirs. Enfin, parfaitement, c'est vite dit puisque tous les morceaux ne sont pas toujours de la même qualité, certains se révélant même assez anecdotiques. Il est donc préférable de prendre Keep Your Dreams dans son ensemble plutôt que de prendre les titres séparément.

Alors, que penser de ce disque ? Arnaque pour gogo ? Sucrerie dans l'air du temps ? Hommage appuyé aux 80's ? On peut y voir ce que l'on veut après tout, ce n'est surement pas très grave. Keep Your Dreams est, en tout cas, à consommer dans l'instant car il n'est pas certain qu'il passe très bien l'épreuve du temps. Déjà qu'il a un côté un peu kitsch (assumé, rassurez-vous), on se demande bien ce que cela sera dans quelques années. Rien ne sert donc d'encenser ce disque dont les quelques bonnes idées ne suffiront pas à le faire passer pour ce qu'il n'est pas à savoir un coup de génie. Mais bon, il est tout aussi inutile que Keep Your Dreams ne fait que passer et que son intérêt n'est que partiel. Canyons est un groupe caméléon qui change de peau à chacun de ses mouvements. Alors parfois il fait un faux pas, parfois tout semble couler de source. On aimerait simplement qu'on ne reste pas dans le « parfois » et que Canyons soit un peu plus constant. Et la constance ne veut pas dire qu'il faut perdre toute spontanéité. Mais même la spontanéité se mesure en qualité et chez Canyons c'est, pour le moment, assez aléatoire.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 19-12-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/thecanyonsinfo

?>