.:.Chronique.:.

Pochette

Mortification to the Flesh

Le trésor maudit

[Final Muzik::2011]

|01 Germanica|02 Quiddity|03 Memento|04 Stroke of Genius|05 Le trésor maudit|06 In-Flu-En-Ca|07 Deserved|08 In-Flu-En-Ca, Live|09 Remix of Genius|

Un passage éclair à la fin des années 80, un album vinyle très vite épuisé (on peut également compter une cassette du nom de Live-Studio) et voilà que les allemand de Mortification to the Flesh ont gagné un statut de groupe culte dans les milieux autorisés. Etant donné les prix prohibitifs auxquels sont vendus les disques originaux qui circulent encore on peut considérer que l'aura de ce trio brille encore. Il brille suffisament en tout cas pour que le label italien Final Muzik se décide à rééditer Le trésor maudit dans une édition de bonne facture. En tout cas on peut louer l'effort de cette maison d'édition qui, depuis 2004, nous gratifie de bonnes livraisons dans les musiques sombres et expérimentales. A ce propos, Le trésor maudit est un modèle du genre, alliant musique industrielle, dark wave, pop dadaïste et son passage au numérique s'est fait sans aucun soucis particulier. Mieux, on se rend compte que la musique de Mortification to the Flesh a gardé toute sa modernité et qu'elle peut largement faire concurrence à celles de groupes plus actuels. De fait, avec le regard d'aujourd'hui ce disque n'a pas vraiment vieilli ce qui paraît assez étonnant. En effet, à l'époque on aurait facilement parié sur le fait que ce genre de musique passerait mal l'épreuve du temps du fait de sa spécificité. Il n'en a rien été et elle s'est même bonifié.

On regrette alors que le trio n'ai jamais pu aller plus avant dans leur discographie si ce n'est quelques apparitions dans des compilations qui, de toutes façons, ont complètement disparu de la circulation. Mortification to the Flesh, dans une ambiance de cabaret de fin du monde et dans un esprit très berlinois (bien que le groupe vienne de Münster, cela n'empêche rien), fait des prouesses avec des moyens visiblement assez basiques. Germanica, titre martial, inquiétant et proche de la schizophrénie donne tout de suite le ton. On comprend qu'on naviguera en eaux troubles entre lueur de vie et plongée en apnée dans des profondeurs insondables où les contrastes, contre toutes attentes, sont nombreux. Ainsi, Le trésor maudit est plus qu'une curiosité qui aurait très bien pu avoir sa place sur une structure comme Vinyl On Demand dont le travail colossal n'est plus à démontrer. A défaut d'une réédition au format sillon, on ne cache pas notre plaisir de redécouvrir un tel disque dont la force baroque et expérimantalo-dark-pop devrait en inspirer plus d'un.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 11-12-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/mortificationtotheflesh

http://www.finalmuzik.com/

?>