.:.Chronique.:.

Pochette

Angel, Jullian

Kamikaze Planning Holidays

[Escape Fantasy / Les Disques Normal::2011]

|01 Live On Beauty|02 Years And Seconds|03 White on Red|04 Insane Men Are Locked Outside|05 The Strong|06 Scarred|07 A Choice|08 Saved By The Monster|09 Your Half Open Door|10 Truce|11 Modern Tragedy (Taste For)|12 Faith (Is Not A Bitter End)|

Si vous suivez un petit peu vous sauriez que Jullian Angel est un habitué de nos colonnes. Après des débuts difficiles avec Melancholic Ecstasy, on l'avait redécouvert dans toute sa splendeur avec Life Was the Answer. Certes, nous sommes passés à côté de For a Ghost et nous avons eu grand tord mais on avait suivi ses pas dans des projets auquel il avait participé comme le Doldrums de Recife ou le tout dernier et magnifique opus de Half Asleep. Pourtant avant que ce dernier ne sorte Jullian Angel avait sorti son quatrième album et on avait bien failli faire l'impasse si le bonhomme ne nous avait envoyé quelques clins d'œil virtuels pour que Kamikaze Planning Holidays ne reste pas au plein mileu d'une pile de cds qu'on n'ose toucher de peur de la voir s'écrouler. Mais trêve de plaisanterie, ce disque n'est pas fait pour mourir dans l'indifférence. Jullian Angel nous rappelle ici qu'il est certainement l'un des meilleurs song-writer de sa génération. Et croyez bien que ce n'est pas rien car la concurrence est rude si on veut bien sortir du cadre de la variétoche bon marché qui prend une trop grande part de l'espace public. Un song-writing qui tutoie le sublime dès les premières notes de Live on Beauty et qui ne faiblit pas jusqu'à la fin. Jullian Angel est quelqu'un qui ne ment pas, même pas à lui même et cela transpire dans tout ce qu'il fait.

Artiste à fleur de peau, il fait parti de ceux qui se livrent complètement et qui ne peuvent manifestement pas faire autrement. Conçu avec des moyens restreints, mais parfaitement utilisés, Kamikaze Plannig Holidays ne transige pas avec les sentiments. Il ne s'agit pas d'un sentimentalisme désuet mais bien d'une lecture à livre ouvert du personnage Angel, de ses travers, de ses heures sombres mais aussi de ses espoirs comme si ce disque pouvait servir de thérapie à ses propres angoisses. D'ailleurs la pochette du disque est assez significative. On y voit un Jullian Angel en costume dont l'assurance apparaît comme fragile. Tout en tenant une pancarte sur laquelle est noté le titre de l'album, comme si il voulait nous adresser un message particulier, il est adossé à un mur bardé de graffitis qui l'ont profondément entaillé. Sur la pochette arrière on le voit se diriger en dehors d'un tunnel, vers une lumière quasi aveuglante comme si la rédemption l'attendait vers le monde extérieur. On peut y voir ce que l'on veut et interpréter tout cela comme bon nous semble. Pour autant, Jullian Angel ne cache pas que son parcours personnel a été plus que cahotique. Sachant cela on a un regard différent et on comprend que la musique de Jullian Angel est tout sauf une posture. Ce disque est peut-être parti d'une forme de désespoir mais, à ce jour, notre homme se montre comme le plus beau désespéré de ces contrées. Cependant, il ne serait question de larmoyance mais plutôt de flamboyance. Ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Et c'est ce qui fait toute la différence.


Jullian Angel - The Strong par jullian_angel

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 08-12-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/jullianangel

?>