.:.Chronique.:.

Pochette

Call Me Loretta

Mountains and Rivers Between Us

[Dead Bees Records::2011]

|01 Summer Rain|02 The Big Clock|03 Story of the Birdmen|04 Revenge of the Nerds|05 Tears of a Pionneer Girl|06 Each Dawn I Die|07 Zamenim|08 Whortleberry|09 Same Story|10 Sunday Games|11 I've Slept in Big Rooms|

Personne ne les attendait. Il faut dire que depuis Crosswind, Call Me Loretta n'a pas donné de ses nouvelles depuis longtemps. Sept années pour être exact. C'est long, très long même. C'est souvent un peu le cas avec des groupes comme Call Me Loretta qui ont toujours su que leur démarche n'avait de valeur que pour la gloire. De fait, il y a forcément une vie à côté qui peut vous laisser tenter par une parenthèse plus ou moins longue. C'est probablement ce qui a du se passer avec ce groupe qui nous revient sur le label qui les ont fait connaître, Dead Bees Records. En tout cas, on ne sent pas chez eux un sentiment de revanche ou de conquète. Call Me Loretta essaye, pour ce nouvel album, de faire les choses pour le mieux sans chercher à être au sommet d'une hype quelconque. Grosso modo, Call Me Loretta reprend les choses là où ils les avaient laissés, restant dans une influence très Sonic Youthienne. Rien de très original en somme mais le groupe toulousain est toujours dans le bon ton, jouant juste, faisant ce qu'il faut pour que ce retour ne soit pas à mettre dans la case des groupes inutiles et chiants. En somme Mountains and Rivers Between Us, même s'il connait quelques limites du fait du rapprochement évident avec le groupe de Thurston Moore, est un disque qui tient bien sur ses bases. Il n'y a donc pas grand chose à reprocher à Call Me Loretta dont le noise-rock est impeccablement tourné mais nous ne sommes pas dupe pour autant. Est-ce que le futur du groupe passe inévitablement par reprendre à chaque fois les mêmes recettes ? D'autres ont réussi à faire illusion mais pas tous. Call Me Loretta à ce luxe de n'avoir rien à perdre et de ne pas avoir de pression particulière. Ils peuvent donc évoluer comme bon leur semble sans se soucier des enjeux. Quoi qu'il en soit, ce groupe vient de sortir un disque plus que fréquentable et il est à parier (on espère simplement pas attendre sept années cette fois-ci) sera du même tonneau.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 21-11-2011

A voir également :

http://www.callmeloretta.com

http://www.myspace.com/lazyantibodies

?>