.:.Chronique.:.

Pochette

Mitchell, Anais

Hadestown - A Folk Opera

[Righteous Babe::2010]

|01 Wedding Song|02 Epic (Part I)|03 Way Down Hadestown|04 Songbird Intro|05 Hey, Little Songbird|06 Gone, I'm Gone|07 When The Chips Are Down|08 Wait For Me|09 Why We Build The Wall|10 Our Lady Of The Underground|11 Flowers (Eurydice's Song)|12 Nothing Changes|13 If It's True|14 Papers (Hades Finds Out)|15 How Long ?|16 Epic (Part II)|17 Lover's Desire|18 His Kiss The Riot|19 Doubt Comes In|20 I Raise My Cup To Him|

Le projet à l'air un peu mégalo quand on le regarde comme ça. Vous prenez le mythe d'Orphée, vous le coller à un pays comme les Etats Unis qui traversaient de fortes turbulences économiques (toutes ressemblances avec des faits avérés seraient tout à fait fortuit), vous prenez une ribambelle d'artistes comme Justin Vernon (Bon Iver), Ani Di Franco, Ben Knox Miller (The Low Anthem) ou Greg Brown (sans compter les nombreux musiciens et autres choristes) et vous aurez ce qu'appelle Anaïs Mitchell un folk opéra de derrière les fagots qui colle bien avec l'air du temps. On hésite, tout de même. On se dit que Hadestown va être ronflant au possible, qu'il va multiplier les clichés manichéens les plus grotesques mais qu'il y a aussi du beau monde ce qui attise quelque peu la curiosité.

Comme je le disais, Hadestown est quelque peu dans l'air du temps. Cela n'a rien de péjoratif. C'est juste que ce disque est bien dans l'un des courants musicaux dominants du moments et qu'il ne s'en départie pas outre mesure. Cela a l'avantage d'être un album plutôt agréable à l'écoute mais le désavantage d'être trop classique malgré qu'il soit porté par des morceaux tout à fait correct et qu'il soit le support d'un projet qui aurait pu être sujet à toutes les prises de risques. On est certain qu'Anaïs Mitchell et ses camarades ont mis tout leur cœur dans cette aventure mais si on ne jure pas que par le modern-folk on risque d'avoir ce désagréable sentiment d'une éternelle redite. Hadestown n'est donc pas, dans l'absolu, un mauvais disque. Il est juste ce que l'on est en droit d'attendre du modern-folk actuel. Ca ne va pas plus loin.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 16-11-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/anaismitchell

http://anaismitchell.com/home.html

?>