.:.Chronique.:.

Pochette

Maschina, Jasmina

Alphabet Dream Noise

[Staubgold::2011]

|01 Scott Free|02 Noise Is Noise And Feelings Are Feelings|03 Forgotten Wood|04 Sun|05 Retrospective Hallucination|06 The City Is Moving Like A Map|07 Crying Dream|08 Invisible Rays|09 Marry Me|10 Community|11 Nina's Feelings|

Pour son deuxième album, Jasmine Guffond aka Jasmina Maschina retourne sur l'un des labels de ses débuts. En effet, c'est sur la structure allemande Staubgold qu'elle avait sorti le dernier et troisième disque au sein de Minit (les deux précédents étant sortis sur Sigma Editions), projet qu'elle partageait à l'époque avec Torben Tilly. Depuis, la jeune femme n'a pas chômé. Un album avec Organ Eye, qui n'a malheureusement pas eu de successeur, un premier album solo, The Demolition Series, de très haute tenue, un split avec Golden Disko Ship sur Monika Entreprise, de nombreux concerts avant, enfin de revenir au bercail Staubgold pour sortir ce second opus solo qui se révèle être aussi touchant et fragile que le premier. En tout cas le titre de ce disque résume à merveille le contenu de celui-ci. Des mélodies réveuses mises en forme avec une électronica sensible et pour le moins expérimental. Pour autant, Jasmina Maschina laisse aussi de la place pour les instruments organiques qui se posent délicatement, se fondant dans le paysage merveilleusement sans troubler la quiétude de l'ensemble et apportant évidemment une bonne dose émotionnelle. L'émotion, c'est bien le leitmotiv de Jasmina Maschina. C'était déjà le cas sur The Demolition Series et ici la jeune femme continue son exploration dans le monde de l'éther et de la beauté sensible.

Dans cet esprit folk-tronica à tendance expérimentale, Jasmina Maschina évolue avec aisance, redonnant une nouvelle définition à la notion de rêve. A l'évidence Alphabet Dream Noise est fait pour les âmes solitaires qui aiment à se promener sur de grandes étendues, les idées ailleurs, débarassé du moindre tracas, donnant ce sentiment d'éternité, de rêve éveillé. Certes, Jasmina Maschina n'est pas la seule à œuvrer dans ce genre d'univers onirique. Pour autant, elle apporte une belle pierre à l'édifice et montre que son imagination est sans borne, sincère et tout à fait touchante. Pour cela elle n'a pas eu besoin de faire des exploits techniques. Elle est restée dans une relative simplicité, restant sur cette ligne rêveuse et vagabonde pour qu'Alphabet Dream Noise puisse conserver toujours le même esprit. On l'accompagne donc volontiers sur ces sentiers embrumés et quelque peu sinueux. Jasmina Maschina nous invite à explorer des mondes inconnus ou fantasmés. C'est le genre d'invitation qu'on ne peut pas refuser sauf si on est plein de certitudes et un cartésien intégriste. Dans le fonds, la position d'une Jasmina Maschina est encore la meilleure option.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 25-10-2011

A voir également :

http://jasminamaschina.com/

http://www.myspace.com/jasminemaschine

?>