.:.Chronique.:.

Pochette

16 Pac

Down Under the Elevator

[Autoproduction::2010]

|01 Mekong Song|02 Please|03 Poderosa|04 So Strange|05 In the End|06 Blueprint of my Soul|07 Dolce Vita|08 Someone Erased My Audio Tapes|09 Cruise Control|10 The Girl Named Jesus|

Il y a des disques qui vous laissent perplexes. C'est comme ça. On se dit que ce n'est pas nul mais que l'intérêt de la chose soit vous échappe, soit vous le trouver anecdotique. Personnellement, en ce qui concerne le dernier opus en dâte de 16 Pac (qu'on avait découvert en 2004 au travers du disque My Heart Is Full of Music), je penche pour la seconde solution. Pourtant, tout au long de son existence le groupe aura tenté de faire une musique singulière s'inspirant de new wave et de trip-hop (Portishead en tête) qui aura su séduire pas mal de mes coreligionnaires d'une manière un petit peu trop facile. Ce n'est pas 16 Pac évolue dans l'autoproduction qu'il faut oublier qu'il n'y a pas que du bon dans ce milieu. Je suis peut-être un peu dur. 16 Pac est visiblement plein de bonnes intentions, essaye de faire les choses au mieux, soigneusement, avec délicatesse et un grand souci de netteté. Down Under the Elevator est certes un disque honnête mais il est aussi terriblement plat. Plat dans le sens où on a l'impression que cela manque souvent d'envergure et que malgré sa volonté de bien faire 16 Pac se cantonne dans des lieux communs. C'est dommage car avec les options qu'ils avaient pris, il y avait surement moyen d'aller plus loin et de construire quelque chose de plus abouti et de plus personnel. Tout est encore possible après tout, même si le groupe a dix ans d'expérience derrière lui. Il est pas toujours aisé de faire bouger les lignes après autant de temps mais dans le cas de 16 Pac ce ne serait sans doute pas inutile.

note : 4

par Fabien, chronique publiée le 24-10-2011

A voir également :

http://16pac.free.fr/index.html

?>