.:.Chronique.:.

Pochette

Future Islands

On the Water

[Thrill Jockey::2011]

|01 On the Water|02 Before the Bridge|03 The Great Fire|04 Open|05 Where I Found You|06 Give Us the Wind|07 Close to None|08 Balance|09 Tybee Island|10 Grease|

On prend les mêmes et on recommence. Alors qu'on a même pas eu le temps de se fatiguer de In Evening Air, Future Islands a décidé de ne pas perdre de temps en se remettant illico à la tâche.Pour ceux qui avaient pu apprécier le précédent disque c'est plutôt une bonne nouvelle mais, dans le fonds, on peut se demander si les choses ne sont pas un petit peu précipitées. Après tout, si ils étaient prêts, il n'y avait aucune raison valable d'attendre. Grosso modo, il ne faut pas s'attendre à de gros bouleversements. On the Water est une réplique de In Evening Air mais contrairement à ce dernier, il est sans doute un peu moins dans l'évidence et plus dans une subtilité qui s'oriente parfois vers le contemplatif. Est-ce à dire que Future Islands est déjà à court d'idées ? Non pas forcément. On the Water poursuit un processus logique d'évolution. Avec un peu plus d'un an d'écart il n'est pas étonnant de constater que On the Water est dans le sillage d'In Evening Air. Fallait-il s'attendre à autre chose ? Evidemment non. Le style de Future Islands est difficilement interchangeable et le trio pourra toujours affiner son propos, sa signature sonore sera toujours indentifiable. Ce qui, en soi, n'est pas le pire des défauts.

On the Water est plus appaisé, les hits songs sautillantes ont marqué le pas, mais les influences, elles, restent les mêmes. Dans le fonds, il n'y a pas vraiment de déception mais pas non plus d'enthousiasme débordant. On trouve que Future Islands est juste à sa place et que, pour le moment, il ne fait pas plus. On aurait aimé qu'ils enfoncent le clou et qu'ils deviennent une machine insatiable à hits. De toute façon on en veut toujours plus, espérant que les artistes aillent au-delà de leurs propres capacités. Et s'ils n'atteignent pas ce Saint Graal, on les croit fini, on les enterre avec la plus grande mauvaise foi. Qu'on ne fasse pas la même erreur avec Future Islands. Il ne s'agit pas d'avoir de l'indulgence mais de les considérer pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils devraient être. Future Islands est à son niveau, ne prétendant aucunement atteindre les plus hauts sommets mais plutôt produire des pop-songs belles et modernes, sans autres prétentions. On the Water est tout cela à la fois et c'est suffisant.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 24-10-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/futureislands

?>