.:.Chronique.:.

Pochette

Bear Claw

Refuse This Gift

[Sick Room::2010]

|01 Back Breaker|02 Loaded Down With Static|03 Cat & Mouse|04 Gold|05 Tug of War|06 A Car Horn Is Not A Doorbell|07 Nomad|08 33 mg/dl|09 Fool's Gold|10 Match Made in Hell|

Slow Speed Deep Owls n'était pas le fruit du hasard. On y croyait et on a eu largement raison. Bear Claw s'est donné le temps pour sortir ce troisième album toujours sous la houlette de Steve Albini. Trois ans d'attente donc mais cela valait le coup. Dans la continuité du précédent album, Bear Claw se montre toujours aussi percutant et dans les sillages de leurs héros de toujours à savoir Fugazi et Shellac. Il n'y a sans pas de grosses nouveautés dans ce Refuse This Gift mais la combo de Chicago sait y faire et maintient la pression avec un post-hardcore de qualité malgré une dimension un peu standardisé. En effet, un groupe comme Fugazi a largement contribué à populariser un genre. Une formation comme Bear Claw s'est juste approprié un héritage et le restitue ici. On ne leur reproche évidemment pas mais on reste attentif à ce qu'ils ne trahissent pas l'esprit créé par la génération MacKaye. On peut être tranquille avec Bear Claw qui n'est pas du genre à s'abaisser à la compromission. C'est donc à nous de nous adapter à eux et non l'inverse.

Refuse This Gift avance d'un pas assuré et ne laisse aucune place au doute. D'ailleurs, ils n'ont pas le choix. S'ils veulent rester crédibles ils doivent continuer à être dans cette optique. On ne sait jamais comment un groupe va évoluer mais, dans l'immédiat, le constat est assez simple en ce qui concerne Bear Claw. L'efficacité est au rendez-vous et le trio se montre plus incisif que jamais. Clairement, Bear Claw est en train de monter en puissance et Refuse The Gift est le témoin d'une formation qui ne peut plus reculer et qui assène des coups sans discontinuer. Ce n'est pas une fuite en avant, c'est juste une question de survie et cette survie se joue dans l'instant. Bear Claw est sans doute là à son meilleur, maitrisant son sujet et ne donnant aucun signes d'essoufflement. Le groupe, on là déjà dit, avait trois ans pour se préparer. On aurait mal compris que Refuse The Gift soit un échec. De toute façon ce n'est pas la cas et on s'en réjouit. Il est bon de revenir parfois à des fondamentaux et Bear Claw est parfait pour remplir cet office. On peut difficilement trouver mieux.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 23-10-2011

A voir également :

http://bearclaw.bandcamp.com/album/refuse-this-gift

?>