.:.Chronique.:.

Pochette

Gagarin

Biophilia

[Geo Records::2011]

|01 Pripyat|02 3K A-3|03 Dunnock|04 Wanderlust|05 Third Rail|06 Galanthus|07 Kedr|08 Last Child in the Woods|09 Carbon Flux|10 Chalybeate|11 Dopplar|

Le successeur d'Adaptogen, disons le tout de suite, n'apporte pas grand chose à ce que l'on sait du travail habituel de Gagarin. Pour autant, Biophilia n'est pas non plus le genre de disque dont on va se servir pour sa prochaine séance de ball-trap. Gagarin nous sert une IDM comme on en a entendu à pas mal de coins de rue, sans que ce soit mauvais pour autant. Graham Dodwall tourne t'il en rond ? C'est possible mais il n'est pas forcément aisé de renouveler le genre. Le piège ultime serait de tomber dans une sorte de muzak indigeste, une easy-listening de l'électronique aux figures géométriques propre à faire plaisir tous les pic-assiettes des soirées de vernissage du premier plasticien en quète de notoriété. Gagarin n'en est pas là, fort heureusement et ses disques, dont Biophilia, portent suffisament d'intérêts en eux pour qu'on ne les résume pas de simples éléments décoratifs. De fait, ils sont dans une catégorie supérieur et Biophilia rassure au fur et à mesure que les morceaux défilent. On reste donc dans quelque chose d'assez classique ou le dubtsep (certes assez léger) et l'ambient font bon ménage. En soi, Gagarin est à son niveau et ne déçoit pas vraiment. Dans le fonds, c'est tout ce qu'on lui demandait. Le problème c'est qu'on commence à prendre nos aises. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 19-10-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/ggrn

?>