.:.Chronique.:.

Pochette

Finkielkrauts, The

Distance

[Another Records::2010]

|01 Cocksucker No Blues|02 Lover Song|03 Colonizer Hat|04 Writing A Song|05 Technocrat|

Faisons les choses dans l'ordre si vous le voulez bien. Certes, The Finkielkrauts a sorti un nouvel ep au mois de mars dernier (Smog, pour ne pas le nommer) mais il n'est pas inutile de revenir sur l'ep précédent, Distance, qui reprend deux morceaux d'une démo sorti en Octobre 2009. D'après leurs propres dires, ce groupe originaire de Tours, fait de la young wave c'est à dire du « noisy krautwave post punk'n'roll avec la joie de vivre de Patrick Sébastien ». Humour quand tu nous tiens. Il faut tout de même avouer qu'il y a un gros fond de vérité dans cette description mais on insistera tout de même sur la notion de post-punk. En effet, la colonne vertébrale sonore du groupe s'articule largement autour des conceptions post-punks. Mais, à contrario d'autres formations qui se contentent d'une évocation trop sage, The Finkielkrauts arrive le couteau entre les dents, ne se souciant pas vraiment de savoir si leurs morceaux doivent arrondir les angles. D'ailleurs, c'est sans doute là la dernière de leur préoccupation. Distance est, de fait, un ep saignant, sur le fil du rasoir et qui se roule gaiement dans la saleté. On applaudit des deux mains car The Finkielkrauts a parfaitement compris qu'on ne fait pas ce genre de musique en jouant avec le frein à main et en essayant d'être le plus propre possible. La claque est évidente et on sent encore longtemps les effets collatéraux après l'avoir reçu.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 05-10-2011

A voir également :

http://thefinkielkrauts.bandcamp.com/

http://www.myspace.com/thefinkielkrauts

?>