.:.Chronique.:.

Pochette

Julien Moreau / Alexis Réthoré / Rafaël Savary

Et le silence est entendu (Nantes est-elle encore rock ?)

[Elsée Prod::2011]

Depuis quelques temps je vous abreuve de chroniques de groupes de la Venise de l'ouest. Papier Tigre, Chevreuil, Fordamage, Belone Quartet, The Healthy Boy, Komandant Cobra, Sieur et Dame, Faustine Seilman, The Patriotic Sunday... Ils sont nombreux et il est difficile de parler de la plupart d'entre eux. Cependant, malgré toute la qualité des différentes formations nantaises et l'existence de structures organisées qui leur viennent en aide, les difficultés sont toujours présentes. Les premières d'entre elles proviennent de la législation qui rend les choses beaucoup plus compliquées qu'elles ne l'étaient avant. Ce documentaire, au-delà de mettre sur le devant de la scène la génération présente, montre ces difficultés qu'ont les artistes à se produire dans des salles de centre ville qui ont de plus en plus de mal à subsister du fait des nouvelles lois (notamment celle sur le bruit). Ce documentaire est centré sur Nantes mais les problèmes qui sont soulevés ici peuvent se poser dans bien d'autres villes de l'hexagone. Que veut-on vraiment ? Quelle aide apporter à la création musicale ? Aux lieux ? Aux associations ? Doit-on mettre plus de rêgles ? En retirer certaines ? De toute façon ce dvd n'a pas été conçu pour apporter des réponses mais pour faire un constat. Celui-ci est là, présent et n'offre pas des perspectives très reluisantes aux organisateurs de concerts, aux propriétaires de salles, de cafés-concerts. Et pourtant, Nantes n'est pas ce qu'on pourrait appeler une ville morte au niveau musique. Des salles il en existe, des structures également mais la vraie question est de savoir que réserve-t'on aux musiques dites de niches ? Elles ont aussi le droit d'exister, de se produire sur scène, de se développer. Et les rockeurs « à la Nantaise », comme on aimé les appeler, sont dans ce crénau même si pour certains d'entre eux ont plus de possibilités (sans doute aussi à cause d'un activisme plus efficace). La musique comme état d'esprit, comme lien social, comme parti prenante de l'urbanité. C'est tout cela à la fois. Et cela risque de disparaître si on n'y prend garde. Ce documentaire nous alerte, avec les moyens du bord.

Ps : A noter quelques bonus qu'il n'est pas inutile de regarder (pour une fois) afin de complêter le visionnage de ce doc.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-10-2011

A voir également :

http://elsee.free.fr/

?>